Vince doit faire une campagne de pub et rencontre Natasha, une top modèle qu’il avait déjà croisée et avec laquelle il doit faire le photoshoot. Quand celle-ci se fait remplacer, il va chercher à savoir pourquoi. À l’enterrement d’Alan, Ari reçoit une proposition : reprendre le job du défunt.

Les choses pourraient changer dans Entourage, même il faut parier que ce ne sera malheureusement pas le cas. Ari pourrait quitter son poste d’agent pour devenir responsable de studio. En faisant cela aboutir, la série prendrait une nouvelle direction indiscutable, un changement assez important qui pourraient avoir un impact sur tous les personnages. Le changement, justement, ce n’est pas quelque chose qui est apprécié à la télévision, de manière générale, c’est pour cela qu’il ne faut pas trop s’enthousiasmer quand ce genre de perspective pointe à l’horizon.

Pour motiver Ari à faire ce choix, plus qu’une montre en or et de la bagagerie Vuitton, une journée pourrie au boulot entre Jeffrey Tambor et des scénaristes qui veulent faire le boulot de Peter Jackson, ça pousse à réfléchir. C’est d’ailleurs un peu gros, mais ça marche quand même.

D’ailleurs, dans le genre, l’intrigue de Vince et ses potes n’est pas mieux. On retrouve Jason Isaacs dans le rôle de l’homme qui peut apporter le million de dollars de la semaine à Vince. Mais voilà, la top-modèle sur laquelle l’acteur a flashé se fait virer… Motivé par son esprit chevaleresque (et sa libido), il va chercher à savoir pourquoi, tandis qu’Eric se fait courtiser par une amazone.

Bref, rien d’originale pour de l’Entourage, mais contrairement aux épisodes précédents, il l’épisode est énergique et l’on y retrouve l’esprit de la série. Les dialogues atteignent leur cible, et cette fois, le surplus de top-modèles est justifié et contribue à restituer l’esprit de démesure de la série de manière convaincante.

En gros, un épisode qui passe vite et bien, mais qui se finit malheureusement d’une manière presque mélancolique qui vient plomber un peu le moral festif, dans lequel nous aurions pu rester, pour nous faire douter sur l’avenir des personnages. C’est bien jouer, il faut le reconnaître. Espérons que la série va garder ce punch pour la suite de la saison.