Episodes – Episode One (1.01)

10 Jan 2011 à 8:42

Sean et Beverly Lincoln viennent de recevoir le BAFTA de la meilleure comédie pour leur série quand le directeur d’une chaine américaine leur propose de venir à Los Angeles pour l’adapter. Ils saisissent l’opportunité et s’envolent pour les États-Unis où les mauvaises surprises vont commencer à s’enchainer.

Co-production entre Showtime et BBC Two, Episodes nous entraine dans les coulisses de l’adaptation d’une série britannique sur la télévision américaine. Un processus que l’on sait périlleux et rarement concluant, comme la réalité nous l’a bien souvent montré. L’idée est alors clairement de jouer avec cette vision d’une catastrophe créative en devenir et l’horrible réputation des exécutifs des chaines américaines, pour tourmenter un couple de britanniques qui pensait trouver l’opportunité de leur vie.

Le point de départ est donc assez convenu, puisque l’on sait sur quoi l’humour va se reposer. Cela dit, ce premier épisode tente de capitaliser au maximum sur les surprises qui attendent les Lincoln. De ce point de vue, on peut déjà féliciter Tamsin Greig et Stephen Mangan qui apportent immédiatement de la crédibilité à leurs personnages. Deux acteurs émérites ne peuvent pas tout faire cependant, alors une dose de démesure est injectée pour essayer d’entretenir l’ambiance légère.

Et de ce côté-là, il n’y a pas grand-chose à redire, car, que ce soit en Angleterre ou à Los Angeles (avec sa musique très BBC), ce pilote pose une bonne humeur qui ne fléchit pas d’un bout à l’autre. Malheureusement, l’humour restera plutôt plat.

Il faut dire que les personnages américains sont tellement stéréotypés et envoyés dans des situations prévisibles qu’il est difficile de pouvoir en retirer grand-chose.

Et Matt LeBlanc là-dedans ? Pas encore là, il va donc être nécessaire d’attendre le second épisode pour savoir s’il subit le même traitement ou s’il parvient à renverser la vapeur. Pour l’instant, les britanniques font leur show, que ce soit les réguliers ou les guests. Si on passe devant la brève, mais sympathique, apparition de Ben Miller, nous avons Richard Griffiths qui viendra nous illustrer avec talent l’un des gros problèmes que rencontre l’humour britannique lorsqu’il arrive aux États-Unis : l’accent.

Episodes débute donc en s’engageant directement sur la voie la plus prévisible, pour ne pas dire la plus facile. Peu de surprises, mais un casting intéressant qu’il est toujours appréciable de retrouver – tout particulièrement Tamsin Greig dans ce registre. Espérons que la suite offrira plus d’idées originales avec une prise de risques légèrement plus concrète.

Article déjà publié le : 30 décembre 2010.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link