Eureka – Ship happens (3.14)

Le vaisseau arrivé à Eureka est un ancien prototype soi-disant perdu, créé par Henry et feue Kim il y a 20 ans. C’est donc avec surprise que tout le monde voit en sortir… Kim. Ou plutôt sa version 2.0…

Ah l’amour !!! C’est en fait le propos de cet épisode très joli, mais franchement très compliqué scientifiquement. Heureusement que le futé Jack parvient toujours à nous vulgariser les propos de ses collègues scientifiques qui sont vraiment dans leur bulle.

Une chose saute aux yeux dans cet épisode : les héros de Eureka sont rarement heureux en amour. Henry a perdu Kim, Allison a perdu Nathan, Jack n’a jamais réussi à « avoir » Allison (mais on ne s’inquiète pas trop pour lui, ça semble très bien parti avec Tess !) et Jo, plus touchante que jamais, est à deux doigts de perdre son Zane chéri.

L’histoire Henry/Kim avait été une magnifique réussite à la fin de la saison 1. C’est donc avec plaisir que nous retrouvons Tamlyn Tomita qui livre une belle (nouvelle) version de Kim. Si elle reste Kim, elle joue aussi parfaitement le côté ordinateur de sa personnalité et la bonne nouvelle c’est qu’elle devrait rester dans les parages. Mention spéciale également à Joe Morton, terriblement émouvant, n’acceptant pas cette nouvelle personne qui ressemble à son amour perdu sans en avoir l’essence.

Côté histoire, comme je le disais, c’est du Eureka tout craché soit un obscur condensé de science et de fiction, le tout passé au shaker. Pas sûr du tout que ça tienne à un congrès, le coup de l’ordinateur vivant qui crée un clone, tout seul comme un grand, à partir d’une cellule épithéliale !

Après le suspens induit par l’arrivée du vaisseau, le reste de la saison (4 épisodes) s’annonce plutôt clair : décryptage des données qui sont dans le cerveau de la belle Kim, sans doute une nouvelle désillusion romantique pour Henry et un accouchement en fanfare pour Allison qui, nous l’apprenons ici, attend une petite fille.

Eureka ou le livre ouvert le plus sympathique du monde.

avatarUn article de .
0 commentaire