Falling Skies

falling skies 210 Falling Skies   A More Perfect Union (2.10 – fin de saison)

Mardi 21 août 2012 à 9:28 | 8 commentaires | | | |

Falling Skies – A More Perfect Union (2.10 – fin de saison)

 Falling Skies   A More Perfect Union (2.10 – fin de saison) Falling Skies   A More Perfect Union (2.10 – fin de saison)par .

Les skitters approchent la résistance pour leur proposer une intervention coordonnée pour affaiblir l’ennemi.  À Charleston, les militaires voient d’un mauvais œil les aliens, tandis que Manchester est détenu prisonnier.

Le précédent épisode de Falling Skies s’achevait sur un coup d’Etat, avec les militaires prenant le pouvoir de Charleston. C’était peu inspiré et cela avait pour vocation de faire perdre du temps au vu des premières minutes de cet épisode.

publicite

Au lieu de questionner le pouvoir en place, les hommes de Charleston devraient bosser sur la sécurité, vu qu’il y a moyen d’arriver dans la grande salle de façon un peu inquiétante. Ben est donc de retour et il est accompagné d’un groupe de Skitters. Cela crée un peu d’agitation, mais pas tant que cela vu que la série ne daigne pas s’intéresser à la communauté.

Les aliens viennent donc pour proposer d’attaquer l’ennemi et finalement concrétiser cette alliance improbable qui fut mise en place au cours de cette saison 2. C’est peut-être l’une des meilleures choses qui fut développés et voir les Skitters a quelque chose de plus enthousiasmant qu’écouter Weaver et Tom tenter de raisonner les gens incompétents qui dirigent Charleston. Il semble que seul le 2nd Mass  a envie de se battre, ce qui est navrant.

La mission est donc présentée comme très dangereuse, mais qui pourrait être déterminante pour l’avenir. De ce fait, l’épisode tente de poser différents enjeux autour de la mise en péril de la vie des membres bien connus du 2nd Mass. Ann participe même à l’action, quelque chose qui fut rare cette saison, et cela se produit forcément après l’annonce qu’elle attend un enfant. Au vu de la façon dont s’est inséré dans l’histoire, il y a fort à parier que c’est un ajout lié à la grossesse de l’actrice plus qu’autre chose.

En tout cas, quand Falling Skies décident de redevenir un peu plus ambitieuse, comme c’est souvent le cas quand la résistance passe à l’action, elle n’a clairement pas les moyens pour tenir  sur la distance et on se retrouve alors avec un large décor qui a peu de signification et des personnages qui sont des cibles vivantes. D’ailleurs, sans surprise, un homme de Weaver perdra la vie ; et encore une fois, la série démontre son incapacité à créer de l’émotion ou des moments intenses quand il le faut. La situation s’empire avec l’ennemi – toujours en compagnie de Karen – qui préfère faire des prisonniers que de tuer, et c’est une décision qui est assez discutable (sauf pour Ben) sur le moment, au-delà du fait qu’il fallait que les personnages s’en sortent.

Quand vint la conclusion, Charleston se transforme en une simple escale pour le 2nd Mass, qui a pu se laver, manger et se reposer, avant de reprendre les armes. L’action se révèle limitée et les personnages foncent tête baissée. Les scènes s’enchainent les unes derrière les autres avec un certain manque de cohérence (Tom prêt à rester le temps qu’il faut, puis Tom prêt à plier bagage) ; à cela ajoutons le fait que personne ne reste auprès de Hal après ce qui lui est arrivé, et on peut clairement dire que la prudence et la réflexion ne sont pas de mises dans cette seconde partie d’épisode.

Et, justement, après avoir délivré un cliffhanger plutôt marquant en conclusion de la première saison, c’était plutôt ardue que de refaire deux fois le coup, mais quand ils veulent, les scénaristes de Falling Skies le peuvent (ce qui rend encore plus triste) et il délivre une dernière scène qui n’est pas aussi surprenante, mais qui, à la différence de Charleston, devrait impliquer des changements qui ne peuvent être qu’une bonne chose pour la série. Du moins, je l’espère …

Partager cet article

publicite
  • kevad

    Comme le 8 et le 9 je suis déçu. J’aime beaucoup l’idée de Charleston, de la dictature de Manchester et du coup d’état avec le colonel qui pense avec son fusil plutôt qu’autre chose mais c’est extrêmement mal exploité et trop rapidement. C’est pas cohérent pour un sous (les skitters qui arrivent au milieu du complexe sans dégât alors qu’ils sont censé avoir un rendez-vous à l’extérieur) Et puis le passage avec le fishead est un peu bateau. J’espère qu’ils vont se reprendre pour la saison 3.

  • Fling

    Hum… de l’incohérence voyons. J’apprécie que Ben ne soit pas le responsable d’une catastrophe pour une fois… Mais ! Tout de même ! Le laisser vagabonder pendant la mission, le fusil en bandoulière alors qu’il ressent la présence de l’ennemi…. ennemi qui a le pouvoir de la contrôler à tout moment et de le faire tirer à vu sur son père et le reste du 2nd mass dès qu’il le souhaite.

    Sinon rien de spécial on aurait pu résumer cette saison en quelques phrases et nous donner un vrai scénario à la place. Si je résume : ils se sont battus, ont cherché un refuge d’humains pour faire la fête. On leur a dit « dehors, seuls ceux qui savent se tenir peuvent boire ». Fin de saison.

    Pope est toujours aussi nul comme personnage. Ceci dit, la petite scène d’émotions quand vinrent les retrouvailles avec son soldat Tector (ou un nom proche) auraient presque plus mis la larme à l’oeil que la mort de Dai.

    Des nouveaux copains arrivent se joindre en fin de party avec de la vodka dans le coffre de la voiture et un commentaire à lire sur les lèvre genre « quelqu’un à commencé sans moi ? »

    Sinon Hal devient le nouveau Seigneur des Skitteurs. whoouuuu houuuuu !
    Hein ? vous avez capté ce regard méchant qu’il fait devant le miroir ! Hou-là là ! L’effroi du téléspectateur dis-donc !

    Ils ont tricotés jusqu’au bout pour faire gagner du temps et cela était tristement visible.

    Conclusion : une saison à foutre dans les orties. Un Ben stupide. Un Tom inexistant. Une communauté encore plus invisible. Des morts inutiles et mal gérés.

    Saison 3 : on va devoir supporter la réalisation des fantasmes de Lord Poisson sur Karen (maintenant qu’il a changé de corps) et peut-être même une partie de jambes en l’air avec Maggie si elle veut bien.

  • Muriell812

    La saison 1 manquait de peps. La saison 2 est carrément tombée dans le ridicule. A mon avis, il est urgent de remplacer les scénaristes qui travaillent sur la série… tous les scénaristes !!!

  • FloX

    C’est terrible de voir tant de moyens gaspillés pour un tel gâchis, j’en arrive même à penser par moments que Terra Nova n’était pas si mauvaise..enfin non quand même faut pas pousser.
    Décidément, le nom de Spielberg fait vraiment oeuvre de mauvaise qualité à la télé.
    Pour revenir à l’épisode, je me suis aussi demandé à quoi servait l’armée officielle de Charleston si les skitters rebelles arrivent à entrer comme dans un hall de gare.
    Les dialogues sont pour la plupart lourds, affligeants et montrent à quel point l’incohérence règne dans la writing room de Falling Skies: Entre les hésitations de l’armée, les explications rocambolesques de l’arme de destruction massive ‘McGuffin & Co’ tombant pile-poil, la minute de réflexion concernant la démocratie, la subtile révélation de la future dirigeante des USA rénovés…et surtout les nausées du matin…pfff….
    Encore un élément marrant: Les Skitters insistent vraiment sur le fait que Mason est un gros naze parce qu’il a pas dégommé Over, notre E.T. filiforme, génie hyper intelligent qui ne trouve rien de mieux que de construire son gros canon plein de leds au dessus de grottes facilement accessibles et sans aucune bestiole pour les garder (il doit avoir le Q.I. le moins élevé de la famille ‘lord’ le bougre)

    Passés des tas de moments inutiles, l’immense armada de la contre-attaque s’en va avec 3 humwees qui filent en trombe et hop, transition dans les grottes, lieu idéal pour parler avenir, fonder un foyer, etc… Hélas, l’opération ‘overlord’ se transforme non pas en une invincible armada, mais en un club de 10 joyeux drilles dont une infirmière enceinte qui vomit partout, et ils se font tous capturer bien évidemment. Karen s’amuse à les tazer (vive Karen!) histoire de ne pas les tuer tout de suite (Austin Powers aurait exigé ici des carpes tueuses avec des laser).
    Fort heureusement que la cavalerie skitteriste, qui rappelons-le aurait du se faire repérer à des kilomètres, arrive à les tirer de ce mauvais pas.
    Mason fait ensuite du pâté avec super-cerveau et Hal se prend un baiser empoisonné de Karen qui s’enfuit dans un hurlement digne du docteur d’Enfer.
    Ah, concernant Hal, j’ai aussi beaucoup ri à la réflexion de la médecin ‘je vais garder un oeil sur lui’ et hop tout le monde s’en va et le laisse jeune héros comateux tout seul, j’en viens à croire que l’autre médecin avait raison: cette femme n’est compétente qu’aux sutures.
    Puis le final arrive: Tout tremble, les figurants sortent du hangar et font face à un soldat alien tout droit sorti de Halo qui leur lance un regard énamouré (manque plus que la main tendue et le signe ‘paix’)…bon sang mais où est l’organiste de service, c’est du Spielberg quand même!
    Décidément, y a plein de bestioles dans cette série.

    A mon avis, le cliff final n’est qu’un de ces trucs de scénaristes sensé motiver l’équipe de l’année prochaine: on pose un enjeu fort afin de leur donner du grain à moudre.
    Mais il n’y a probablement rien d’écrit à l’avance, aucune idée réelle, aucune réflexion, aucun enjeu plus large, c’est juste pour faire joli, terminer la saison, ranger les dossiers et filer la patate chaude aux prochains salariés de la série.

    Falling Skies, c’est ça: une série de SF basique, sans aucune subtilité, sans intelligence ni un semblant de réflexion, avec la bénédiction des Networks et assez de pognon pour tirer encore sur la corde. Alors on fait de l’image au kilo en se rappelant que c’est un job qui permet de payer la pension de son ex-femme, son prof de yoga et sa Nissan GT-R.
    Et si tu leur demande pourquoi n’y a-t-il pas plus de subtilité et de réflexion? La réponse sera en une phrase: on s’en fout, c’est du business coco!

  • ben

    J’ai compris pourquoi je continu à regarder Falling skies. pour les avis des personnes qui regardent aussi. De grands moments!

  • Cecile

    J’aime beaucoup Falling Skies…les deux premiers épisodes m’avaient presque fait rire tellement les scènes étaient téléphonées…mais au final , j’aime les personnages auquel je me suis attachée, j’aime le fait que des sentiments nobles et un solide amour familial motif tout ce petit monde…en fait je l’aime pour les mêmes raisons qui font que j’aimais Terra Nova, donc ça ne m’étonne pas que ceux qui n’aimaient pas Terra Nova n’aiment pas non plus Falling Skies. :)

    A titre de comparaison, l’excellent série Breaking Bad ne me procure pas le même sentiment de satisfaction que ce Falling Skies de médiocre qualité. Comme quoi, le propos importe …

  • Braud 2.14

    deux façons de voir: du second degré et on rigole du scénario pas terrible
    ou
    à force de faire de la SF de supermarché on ne reverra plus jamais une bonne serie avec des aliens

  • balzane

    Je confirme, c’est affligeant même en VF. Je pense que j’ai été marabouté par le nom de Spielberg au générique pour m’imposer un tel pensum.

61 queries. 1,031 seconds.