Falling Skies

falling skies 208 Falling Skies – Death March (2.08)

Mardi 7 août 2012 à 9:00 | 2 commentaires | | | |

Falling Skies – Death March (2.08)

 Falling Skies – Death March (2.08) Falling Skies – Death March (2.08)par .

Le 2nd Mass est en route pour Charleston. Hal, Maggie et Pope vont connaitre quelques problèmes techniques qui vont les séparer du groupe. Weaver profite du voyage pour en apprendre plus sur Tector. Matt sympathise avec une jeune fille avec un harnais endommagé qui a été accidentellement renversée.

En route pour Charleston ! Il est préférable de garder cette pensée à l’esprit au visionnage de cet épisode de Falling Skies qui décide de profiter du voyage pour tenter de nous faire de l’introspection.

publicite

Les derniers épisodes ayant démontré que la série réussissait mieux dans le domaine de l’action que dans tout autre chose à ce stade, autant dire que Death March n’emballe pas pour un sou. Il faut dire qu’il n’y a pas de quoi être bouleversé par les révélations – pour autant qu’on veuille appeler cela ainsi – qui sont faites sur Maggie ou Tector.

Dans le cas de la première, il s’agit plus ou moins de boucher quelques trous de son histoire, d’abord en y allant avec Pope qui nous fait de gros sous entendus, ensuite pour essayer de faire croire que sa relation avec Hal pourrait être mise en péril s’il apprenait la vérité. Quelle vérité ? Maggie n’a jamais été présentée comme une sainte, ni comme un être plein de compassion et de tolérance. C’est même Hal qui justifie la direction qu’a prise son existence et on ne peut pas dire que son moment de confession se montre touchant. Au contraire, c’est gâché par sa façon exécrable de vouloir pousser le fils Mason à s’exprimer.

Les enfants de Tom sont d’ailleurs mis à mal par la gent féminine cette semaine, ce pauvre Matt se retrouvant à sympathiser avec une gamine qui s’est fait renversée et qui possède un harnais. Il fallait bien qu’il se passe des choses pendant ce trajet, semble-t-il, et l’équipe créative a donc pensé que c’était une occasion comme une autre de mettre en avant ce que ressent le dernier enfant Mason. Les multiples scènes doivent beaucoup à l’interprétation de Maxim Knight pour réussir à y insuffler une certaine naïveté sans pour autant plonger dans un pathos trop prononcé ; le scénario ne l’aide certainement pas par moment. En tout cas, ce voyage se fait avec plus d’une évocation de Ben, au cas où, sait-on jamais, qu’on puisse avoir oublié qu’il se soit séparé du groupe.

Le Capitaine Weaver est quant à lui dans une autre voiture en compagnie de Tector, qui fut jusque-là présent pour que l’on puisse avoir quelques visages familiers parmi le 2nd Mass. Le trajet est donc exploité pour en découvrir plus sur l’homme et son passé et le fil se déroule avec grand conventionnalisme et la plus banale des analyses psychologiques. Si on en sait alors plus sur lui à la fin, il n’y a pas tant que cela gagné en épaisseur. Au fond, là encore, c’est parce qu’il est joué par Ryan Robbins qu’on le trouve sympathique. Il faudra plus que ce qui a été fait dans cet épisode pour étoffer Tector de façon pertinente.

Autant dire que Falling Skies s’offre un gros détour dans ce Death March, décidant d’exploiter le voyage sûrement pour des raisons budgétaires et pour développer quelques personnages. Cela ne fait que rappeler grossièrement qu’il y en a trop peu dans le 2nd Mass qui sont à ce jour suffisamment creusé, et encore moins qui sont véritablement complexes. Death March aurait pu être bien meilleur avec une écriture plus fine et une analyse plus subtile des survivants. Au lieu de cela, l’épisode tire en longueur.

Partager cet article

publicite
52 queries. 0,580 seconds.