Family Guy – Play it Again, Brian (6.10)
Le mariage de Peter et Lois bat quelque peu de l’aile ses derniers temps. Brian qui vient de remporter le New England Rising Writer’s award, les invitent à se joindre à lui pour aller chercher sa récompense à Martha’s Vineyard. Le vieux Herbert est chargé de garder les enfants, car les amis de Peter sont indisponibles.

Cette saison, Family Guy se montre un peu faible, et ce dernier épisode continue à souffrir des problèmes qui ont handicapé les précédents. Tout de fois, tout n’est pas à jeter, au contraire, car malgré le ratage d’une bonne moitié des gags, le reste va être assez efficaces, permettant de renouer avec l’humour de la série.

Quand je parle du problème de cette saison, je reviens bien entendu sur le manque de rythme dans les épisodes, mais surtout dans les gags. La diminution assez importante de références et de saynètes comiques en est la meilleure illustration. Si le reste des gags était véritablement efficace, cela n’aurait pas vraiment d’importance, mais, ce n’est pas franchement le cas.

Pour s’intéresser au cas de ce dernier épisode, là où cela fonctionne bien, c’est du côté de Peter, mais vu l’histoire, ce dernier est vite relégué au second rang. Il va heureusement revenir sur le devant de la scène, dans la dernière partie de l’épisode. Stewie va aussi fournir des dialogues efficaces, provoquant certes leurs effets, mais appuyant aussi un peu trop sur la faiblesse de l’histoire à laquelle il est intégré. Herbert est bien trop utilisé, et encore une fois, il va ennuyer. Le personnage n’apporte plus rien à l’humour de la série depuis très longtemps.

Pour finir, la « baston » de l’épisode fait, comme d’habitude, son effet. Ce coup-ci c’est Peter vs. Brian. On aurait aimé plus de folie pour cette scène, mais elle remplit sa mission.

Un épisode qui n’est pas mauvais, mais qui est loin d’être homogène dans son humour. Il montre par contre une certaine amélioration de ce côté.