Mort Goldman tombe accidentellement sur la machine à voyager dans le temps de Stewie. Accompagné de Brian, le bébé Griffin part à sa recherche. Ils arrivent en Pologne le jour de l’invasion par l’Allemagne Nazie.

Nous voilà avec une nouvelle aventure de Stewie et Brian, l’une de celle qui se transforme immédiatement en classique. On part d’une idée complètement surréaliste, enfin, pas totalement pour du Family Guy, mais presque, et on enchaine sur des scènes actions, et des gags qui s’entremêlent pour nous donner quelques fous rires.

Le tout est bien entendu totalement dans l’esprit de la série, bardé de références, dont quelques une inévitables – qui dit voyage dans le temps, dit Back To The Future – mais aussi d’autres plus surprenantes, en particulier les critiques politiques, on ne peut plus claire – la série n’avait peut-être jamais, auparavant, été aussi directe sur le sujet. Bref, les plus grosses sont illustrées avec des musiques qui nous les explicitent, mais il faut aussi surveiller les dialogues qui fusent dans tous les sens, nous laissant peu de repos. Un second visionnage est clairement nécessaire pour réussir à ne rien rater, et ce n’est pas un problème, car l’épisode procure beaucoup de plaisir au visionnage.

Nous voilà donc avec un épisode de haute volée, du Family Guy survolté qui nous donne ce que la série fait de mieux. L’épisode n’est pas dénué de défauts, quelques gags de mauvais gout font parfois de trop, surtout quand ils se produisent au moment où il n’y avait clairement rien à ajouter pour que cela fonctionne. C’est peu, on ne peut pas vraiment en tenir rigueur vu la qualité de l’ensemble. Un épisode qui ravira les fans de la série.