Family Guy - Something, Something, Something, Dark Side

Alors que les Griffin regardent The Kitchen, le dernier show d’Aaron Sorkin, une coupure d’électricité va pousser Peter à raconter une nouvelle fois une histoire tirée de Star Wars. Cette fois, ce sera l’Empire Contre-Attaque.

Suite à Blue Harvest, comme The Empire Strikes Back fait suite à A New Hope, Something, Something, Something, Dark Side replonge la famille Griffin dans l’univers créée par George Lucas. Enfin, pas tous, car Meg n’aura qu’une ligne de dialogue qui signifiera que ce n’est pas juste qu’elle n’ait qu’une ligne de dialogue. Meg cessera-t-elle un jour d’être victime de tant de haine ?

Bref, le concept reste donc inchangé, Peter redevient Han Solo, Lois est la princesse Leia, Chris rencontre Yoda et Stewie terrorise tout l’Empire en Darth Vader. À cela ajoutons bien entendu Joe, Cleveland, Quagmire, mais aussi une liste de guests : H. Jon Benjamin, John Bunnell, James Caan, Jackson Douglas, Joe Flaherty, James Greene, Phil LaMarr, Kevin Michael Richardson, George Rogan et James Woods.

Blue Harvest suivait de près l’histoire originale et cette suite fait de même. Malgré ça, l’ensemble se révèle bien plus décontracté et décomplexé. On sait que MacFarlane et son équipe sont des fans de la trilogie originale et il semble qu’ils soient parvenus pour le second volet à mettre leur dévotion de côté pour vraiment jouer avec ce qu’ils avaient entre les mains, se permettant ainsi de pointer les erreurs scénaristiques du film ou même juste le ridicule de certaines situations. Cela s’ajoute bien entendu à la profusion de références pop culture qui parsèment traditionnellement la série.

Dans le même esprit, le Lord Casque Noir va avoir droit à plus de place pour lui seul et cela permettra de l’imprégner bien plus de la folie naturelle de son interprète, Stewie.

Le résultat final est donc plus dans l’esprit Family Guy que Star Wars, ce qui donne un intérêt non négligeable à cet hommage qui trouve ainsi une véritable forme qui dépasse la simple relecture. En tout cas, comme The Empire Strikes Back surpasse son prédécesseur, ce Something, Something, Something, Dark Side fait de même et donne vraiment envie de voir la suite – surtout que le Poulet Géant joue Boba Fett et que ça fait longtemps qu’on ne l’a pas vu en action, et que les Ewoks à la Griffin, ça devrait être intéressant.

Pour finir, comme la fois précédente, l’épisode se conclut par un échange entre Peter et son fils pour promouvoir de manière détournée la version Robot Chicken. Les fans apprécieront (surtout l’ajout sur Without a Paddle).