Family Guy – Three Kings (7.15)

Poussé par Lois à lire des livres, Peter découvre le travail de Stephen King et nous revisite trois de ses histoires.

Tout comme Les Simpsons, la soirée étant plus ou moins thématique, nous voilà avec un clip show qui s’inspire de l’œuvre de Stephen King. Pour être plus précis, Family Guy va rapidement revisiter Stand By Me, Misery et The Shawshank Redemtion.

Suivant la tradition de la série, chacune de ces histoires va se montrer fidèle aux originales jusqu’au point où un grand souffle de n’importe quoi fortement chargé en références de pop culture vienne modifier les rebondissements et conclusions.

On peut dire que cet « hommage » à King a fait fonctionner l’imagination du scénariste qui a choisi avec pertinence quels personnages utiliser de façon à mélanger leur personnalité habituelle avec celle de ceux qu’ils personnifient. C’est d’ailleurs pour cela que l’humour prend à merveille ici, car dans la partie fictive, on retrouve des références à l’histoire traditionnelle, une inversion de la formule de la série qui est plutôt bien pensée. J’aime en particulier l’acharnement mis à rendre Joe paraplégique. C’est gratuitement cruel.

Ce type de Clip Show n’est pas nouveau dans la série, loin de là, mais cette déclinaison se révèle assez originale dans son traitement des histoires qu’elle adapte. On peut donc dire que Stephen King à la sauce Family Guy, c’est un grand n’importe quoi qui a un rendu efficace et humoristique qui n’est pas pour autant dépourvu de respect.