Farscape : la saison de la mort (saison 3)

« My name is John Crichton (I’m lost), an astronaut, (shot through a wormhole) in some distant part of the universe (I’m trying to stay alive) aboard this ship (this living ship) of escaped prisoners (my friends). If you can hear me, (beware). If I make it back, (will they follow)? If I open a door, (are you ready)? Earth is unprepared (helpless) for the nightmares I’ve seen. Or should I stay, protect my home, not show them you exist. But then you’ll never know … the wonders I’ve seen. »

Scorpius: John Crichton… Commander John Crichton. Generations will know that name.

Me voilà de retour pour une troisième saison de Farscape riche en morts et en évènements. Autant dire que les 22 épisodes qui la composent vont emmener la série vers de nouvelles destinations et fournir son lot de surprises et de rebondissements. L’univers de Farscape se complexifie, s’enrichit et dépasse ses limites.

Mais, avant d’en arriver là, le début se doit de conclure ce que la précédente à laisser en suspens : la mort d’Aeryn, John le cerveau à l’air, et la liaison entre Chiana et le fils de D’Argo. Forcément, John est remis sur pied, bien que non débarrassé de son compagnon de route, Harvey. La tromperie de Chiana mettra un terme à sa relation avec D’Argo, ce dernier va d’ailleurs avoir quelques difficultés à surmonter cette trahison. Aeryn sera ramenée à la vie par Zhaan, au prix d’un sacrifice qui va changer la composition de l’équipage de Moya.

Zhaan… Goodbye, you big, beautiful, blue bitch.

Si cette saison 3 de Farscape fut baptisée la saison de la mort, ce n’est pas sans raison, et la première d’importance – après le fait qu’Aeryn a débuté morte – est celle de Zhaan. Le plan original était de planter Zotoh Zhaan dans la terre pour sa régénération, mais le destin en a voulu autrement ; elle affrontera alors la mort avec dignité au sein d’un double épisode qui ne possèdera malheureusement pas la force émotionnelle que la tragédie qui l’anime aurait pu laisser supposer. Le pire étant qu’à l’époque, beaucoup n’ont pas cru à la véritable mort de Zhaan, allant à contre-courant d’un phénomène qui frappe énormément le genre : les personnages ont pour habitude de revenir à la vie.

Mais, ce ne sera pas le cas, et c’est donc le premier adieu qu’il faudra faire… et pas le dernier de la saison.

Joolushko Tunai Fenta Hovalis … Jool

L’équipage de Moya se verra rapidement compléter d’une autre personne, une Interion au nom extrêmement long, surnommée Jool ou Princess, au choix. Ce sont ceux de son peuple qui ont permis de sauver la vie à Crichton, et à la différence de son cousin, elle survivra à son réveil de son caisson, pour tenter par la suite de trouver sa place sur le vaisseau.

À l’image de tous protagonistes qui s’installent de façon plus ou moins significative sur Moya, aucun ne remplace le précédent, espèces, tempérament et aptitudes empêchant les amalgames. Cela ne rendra pas pour autant la tâche aisée pour Jool, crieuse implacable, à la couleur de cheveux changeante, qui va développer une relation conflictuelle d’amitié avec Chiana, et toute autre chose avec D’Argo. Si Jool aura des difficultés à trouver ses marques, elle se retrouvera impliquée dans des crises qui la dépassent complètement (merci à John !), mais dont la présence ne sera pas remise en cause, car elle sera devenue une membre à part entière de l’équipage.

John Crichton… deux pour le prix d’un.

Enfin, après la mort de Zhaan et l’introduction de Jool, nous faisons un détour par l’un des épisodes les plus indépendants de cette saison, …Different Destinations (3.05), que j’affectionne particulièrement, sorte de pause avant le chamboulement de la saison, et qui est pourtant un voyage dans le passé très émotionnel.

La suite sera clairement bouleversée dans Eat Me (3.06) – 50e épisode de la série et l’un des plus controversés de l’histoire de Farscape, ayant suscité beaucoup de polémiques à l’époque.  Il voit ses personnages être dédoublés, mais il n’y a que John Crichton qui y survivra. Comprendre que nous avons John Crichton et John Crichton. Le processus en place signifie deux hommes à l’identique : ils sont semblables sous tous rapports, sans distinction possible.

Une scission temporaire voit alors le jour : Un John reste sur Moya, tandis que l’autre voyage sur Talyn, avec Crais, Rygel, Stark et surtout Aeryn. C’est le moment que saisit l’équipe créative pour définitivement faire évoluer la relation entre l’astronaute et l’ex-Pacificatrice. Plus de sous-entendus ou de détours, John et Aeryn deviennent un véritable couple, consommant leur amour et bravant les obstacles ensemble. Loin de Moya, ce John-là se construit ses propres souvenirs, alors que l’histoire personnelle d’Aeryn et tout particulièrement ses rapports avec ses parents seront approfondis. En tout cas, les aventures sur Talyn seront régulièrement dotées d’une noirceur particulière et exploitent les personnalités ambiguës de Crais et Talyn (un point sur lequel je reviens dans la suite). Le sort de John se révèlera quelque peu inévitable, mais jouera un rôle primordiale pour la fin de saison.

On pourrait croire alors que l’équipage de Moya se retrouverait éclipsé, pris dans des évènements de moindre importance. Ce n’est pas le cas, John, Chiana, D’Argo , Jool, Pilot et Moya ne démériteront pas, obtenant des histoires variées, colorées, passant par toutes les ambiances, du complètement barré au très sérieux. Autant dire que l’on est royalement servi et que leurs aventures ne seront pas non plus sans conséquence, à commencer par l’apparition des visions de Chiana. Celles-ci seront traitées avec un certain détachement, personne réalisant vraiment ce qui arrive, mais cela prendra des proportions importantes dans la suite de la série.

Du Scorpius en animé

L’équipe créative profitera pleinement de cette séparation pour aussi explorer le grand vilain de l’histoire : Scorpius. Il est partout, dans la tête des deux John (en Harvey), et déterminé à obtenir la technologie des vortex. Cette saison nous offre alors le seul et unique épisode (difficilement oubliable) consacré au personnage pour nous révéler ses origines. Incubator (3.11) marque une étape majeure, qui fournit concrètement toutes les motivations de Scorpius sur son désir de mettre la main sur la technologie des vortex. Les Scarrans trouvent aussi une place de choix dans la série en incarnant un danger qui se fait maintenant concret. Non pas qu’ils n’étaient pas à craindre avant, mais c’est véritablement au sein de cette saison que nous aurons une illustration de ce qu’ils sont capables. À noter au passage la présence de Stephanie Jacobsen dans la peau de la nurse Froy dans cet épisode.

Si Scorpius est un adversaire inimitable, à la fois fascinant et tordu, la saison fera un écart notable avec Revenging Angel (3.16), en prenant l’apparence d’un dessin animé, preuve que Farscape se sera essayée à quasiment tout. Le résultat possède le panache et l’inventivité que l’on pouvait s’attendre à trouver.

Des vaisseaux : Lo’La, Talyn et Moya.

Dans tout cela, il ne serait pas juste de ne pas faire honneur à ceux qui permettent de voyager : les vaisseaux. Faisant plus que mener d’un point A à un point B, ils interviennent dans le déroulement des évènements.

La saison nous introduira un nouveau vaisseau, non organique, mais qui servira d’exutoire à D’Argo – en se révélant être un ancien vaisseau de guerre Luxan. Il le baptisera donc Lo’La en l’honneur de sa femme.

Lo’La aura un rôle à jouer dans l’histoire de la série, mais si cette saison devait être attribuée à l’un des vaisseaux, c’est sans doute possible à Talyn que ce mérite revient. Accueillant bien plus de monde qu’à l’accoutumée, le fils de Moya aura l’opportunité de s’illustrer – bien que ce fait trouve son apogée dans la toute fin, dans une scène particulièrement mémorable. Avant d’en arriver là, le temps passé en sa compagnie aura permis d’approfondir sa psychologie et d’expliciter ce qui le lie à Bialar Crais. L’association entre ces deux êtres qui se ressemblent farouchement ne se simplifiera jamais, au contraire. Elle sera au cœur d’une véritable rédemption insondable – où les doutes affrontent continuellement les nouvelles motivations du renégat. Une complexité enveloppe leurs actions (qui ne se volatilisent aucunement avec les multiples visionnages) pour donner le jour à une relation riche comme en a le secret la série.

Finalement, après avoir séparé tout le monde, la fin de saison va – temporairement – se charger de tous les réunir sur le fameux Command Carrier de Scorpius. Les vortex n’auront jamais disparu de la saison, ayant entrainé les pertes de Zhaan et de John. Ils sont encore présents pour le bouquet final. Décidé à frapper un grand coup, John Crichton veut toucher l’ennemi en plein cœur pour mettre un terme définitif aux  actions autour de la technologie des vortex. La série délivre une nouvelle intrigue en deux parties (Into the Lion’s Den) aux enjeux majeurs, qui fait en même temps un état des lieux sur le chemin parcouru par quasiment tout le monde depuis que nous les avons rencontrés. John entraine avec lui tous ses amis vers une mort possible – alors qu’il cherche à protéger les autres. C’est exactement au cœur des sentiments que les personnages trouvent principalement leur force pour agir, comme l’illustre ce que dit Crais à Talyn, pour nous entrainer vers une explosion intensive, alliant à la fois colère, désespoir et amour.

Dog with Two Bones

La mort et le sacrifice auront accompagné et animé cette saison 3 de Farscape, où les séparations sont de nouveau présentes à la fin. Après tout le tumulte qui a eu lieu, le retour à la normale est clairement inconcevable, et le dernier épisode de la saison tente de surmonter ce fait du mieux possible, avec un peu d’étrange, de nouveautés, et de romantisme.

Cette saison 3 de Farscape se sera peut-être montrée trop intensive. Son dernier épisode se dote d’une sensation d’épuisement et de lassitude qui enveloppe ses protagonistes – et finalement nous, au bout du rouleau après tant de pertes et de retournements de situations.

Enfin, cette troisième saison se révèle tout simplement excellente, marquant par ailleurs l’apogée de la série. Elle met toute sa folie, sa noirceur, son humour et son ingéniosité au service du récit et de ses personnages pour les emmener encore plus loin.

Se procurer la saison 3 de Farscape.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link