Crichton, Aeryn et D’Argo, laissés pour morts, ont trouvé refuge sur un complexe industriel au milieu d’un champ d’astéroïdes. Désespérée, Aeryn a conclu un accord avec Crais : en échange de son aide pour sauver Crichton et D’Argo, Aeryn l’aidera à prendre contrôle de Talyn.

Retour de Farscape sur les pages de Critictoo, avec une sélection d’épisodes de la seconde saison. Comme il se doit, on commence par le commencement, soit le season premiere.

Mind The Baby était prévu pour être le second épisode diffusé, n’étant pas destiné à ouvrir cette nouvelle saison, un rôle que devait endosser « Re : Union ». Jugé scénaristiquement trop faible, ce dernier a été retravaillé pour donner Dream a Little Dream, que j’aborderais en temps voulu.

Quoi qu’il en soit, nous voilà donc avec une intrigue à conclure, car la saison 1 s’était achevée sur la fuite de Moya, John et D’Argo dans l’espace et Aeryn ne pouvant venir les chercher à cause de la présence de Scorpius et de son Command Carrier.

Il ne faut pas trop longtemps pour que le cliffhanger soit résolu, mais cela ne sera sûrement pas la fin des soucis. En fait, il faudra les 45 minutes pour venir à bout de la crise dans laquelle ils sont. Il y a quelques évènements non éclaircis, tout particulièrement sur Moya, qui tendent à rendre certains moments précipités. A commencer par une Zhaan qui se lance dans son voyage pour devenir Pa’u une nouvelle fois (comportement expliqué dans le fameux Dream a Little Dream). Cela fournit quelques notes d’humour assez inspirées, mais il faut bien dire qu’avoir Zhaan à l’ouest durant une partie de l’épisode, alors que ni Rygel, ni Chiana ne contrôlent quoi que ce soit crée un gros sentiment de chaos sur Moya. C’est bien entendu fait exprès vu que le retour de John, Aeryn et D’Argo à bord changera ce fait.

Il n’empêche, le gros défaut de Mind The Baby à mes yeux est avant tout son enchainement d’évènements. Il y a comme une check-list de choses à faire, et les uns après les autres, ils sont cochés. Là-dedans, Scorpius peine à trouver une place, ou plutôt, sa patience tend à l’empêcher de s’insérer solidement dans les évènements. C’est en accord avec le personnage, et cela n’enlève rien à son charisme, mais il est difficile de ne pas avoir la sensation qu’il est sous-employé ; il est clairement là pour bien expliciter les enjeux (sa détermination pour mettre la main sur John), mais doit aussi être mis temporairement en recul, et de ce fait, l’épisode le fait en limitant son implication dans ce qui se déroule.

Pour le coup, Crais et Talyn prennent le dessus en seconde partie d’épisode, pour le bien de l’histoire, devenant ainsi le moteur général de l’intrigue, une fois que celle-ci a fini par réunir tout le monde au même endroit. Là aussi, il y aura quelques balbutiements, mais cette partie parviendra réellement à s’affirmer grâce aux liens entre l’ancien Pacificateur et le bébé de Moya, se montrant à la fois stupéfiant, touchant et désarmant. Voilà la naissance parfaitement orchestrée d’un duo particulier !

Ainsi, cette reprise de Farscape avait beaucoup à faire, et y parvient au bout de ces 45 minutes. Un épisode plus long aurait sûrement aidé à limiter quelques sensations de bâclées  surgissant par-ci par-là. Malgré ce fait, Mind The Baby conclut comme il se doit ce qui avait été lancé en fin de saison 1, et déblaie le terrain pour la suite.

Pour la petite info, c’est le premier épisode dont les effets spéciaux sont réalisés par Animal Logic, qui sera en charge des SFX jusqu’à la fin de la série.

Prochain épisode … le cultissime Crackers Don’t Matter.