Farscape : The Peacekeeper Wars (mini)

15 Oct 2011 à 8:01

John et Aeryn ont été cristallisés sur Qujaga. Alors que l’équipe tente de les ramener à la vie, la guerre entre les Pacificateurs et les Scarrans est proclamée. Pour battre l’ennemi, Scorpius veut toujours posséder le savoir des vortex, pour construire une arme qui assurera la victoire.

Après avoir été annulé à la fin de la saison 4, Farscape trouve la conclusion de son histoire dans The Peacekeeper Wars. Le show nous avait laissés avec John et Aeryn volant en plein de petits morceaux sur un bateau, au milieu d’un océan. Sur Moya, D’Argo assistait impuissant à la scène, tandis que Chiana était tout simplement aveugle.

La mini-série doit donc résoudre cette fin de saison pour se lancer dans la suite et fin de son aventure. Du temps a passé (en termes de production) et The Peacekeeper Wars possède un style à la fois familier et différent. Rygel en numérique sous l’eau y est certainement pour quelque chose ! En attendant, le fameux Hynérien permet de remonter à la surface les derniers bouts de John et Aeryn, qui ont été cristallisés par erreur. Toujours sur Qujaga, le couple reprend vie pour découvrir que 60 jours se sont écoulés.

Pendant cette période, Scorpius a trouvé le moyen de lancer officiellement la guerre entre Peacekeepers et Scarrans, Chiana s’est faite greffée des yeux de chat, et Grayza (enceinte, car son interprète, Rebecca Riggs, l’était au moment du tournage) occupe une place de choix auprès du Grand Chancellor Maryk. Stark n’a par contre pas changé, mais la suite lui sera particulièrement bénéfique. Le personnage, qui aura beaucoup traversé tout au long de la série, arrivera à retrouver la paix avec lui-même.

Composée de deux parties, The Peacekeeper Wars ne perd pas de temps et jongle avec tous les éléments qui la composent dès les débuts. Un rythme effréné, même quand le calme est là, s’impose, car la durée ne permet pas réellement de développer comme il se doit tout ce qu’il faut. Le début se révèle donc particulièrement précipité, entre Rygel qui porte le bébé de Aeryn, l’anxiété du peuple sur la planète et l’arrivée inévitable de Scorpius, en compagnie de Sikozu (au style différent). En termes de dynamique, la série poursuit donc sur tout ce qui fut développé au cours de la saison 4. Scorpius ne souhaite que la fin des Scarrans, et il est convaincu que John possède le savoir qui peut lui faire obtenir ce qu’il veut. Le reste compte peu à ses yeux – ou presque, car Scorpius est un être qu’il ne faut pas trahir. La fidélité de Braca est d’ailleurs impeccable en la matière.

John, de retour parmi les vivants, souhaite mener une vie tranquille avec sa future femme et le bébé à venir, mais Scorpius, les Peacekeepers et les Scarrans refusent de le laisser en paix, et ils réclament un savoir sur les wormholes weapons que John dit ne pas posséder. Les Scarrans incarnés par l’empereur Staleek et Akhna s’imposent majestueusement dans le récit qui prend le temps de réellement mettre en scène un rapport de force indéniable et vital dans leurs motivations.

Il apparaît rapidement que le plus gros défi de The Peacekeeper Wars fut de parvenir à s’accorder avec son gros lot de personnages – ce qui ne fut clairement pas évident. Des retours sont de mises, l’histoire se reposant sur le passé et se devant de fournir quelques réponses pour l’évolution même des évènements. Ainsi, Moya retourne sur la planète où se trouve Jool – quelque peu changée, mais sans aucune explication notable sur le sujet – avec le peuple Eidelons. Plus tard dans la mini-série, ce sera Jothee qui interviendra (incarné par un acteur différent) pour sauver son père et Chiana.

L’histoire cherche clairement à mener à bien les différents développements relationnels qui ont eu lieu, ou en tout cas leur donner de la place, tout en faisant évoluer l’intrigue principale. La mini-série se voit donc à plusieurs reprises dans l’obligation de prendre certains raccourcis qui sont facilement compensés par la folie ambiante qui règne. Si on fait exception d’une légère baisse de régime au début de la seconde partie, The Peacekeeper Wars enchaine les scènes d’actions, avec la plupart de ses personnages en constant danger. Restée sur Qujaga, Noranti semble quant à elle avoir mené son petit bout de chemin sans nous et sans avoir trop été exposée. L’éloignement du personnage est dû à l’allergie de Melissa Jaffer au maquillage – qui a pour le coup été doublée par Amanda Wenban (cela se voit dans quelques scènes, la voix a été redoublée après).

Dans un registre légèrement similaire, les voix de plusieurs personnages sonnent quelque peu différente, la plus notable pour moi étant celle de Pilot ; un phénomène dû au changement de personnel et, dans le cas de Pilot, à la perte des filtres d’origine et des paramètres de production.

Quoi qu’il en soit, The Peacekeeper Wars offre du Farscape particulièrement brut, qui réserve quelques jolies surprises et entraine une nouvelle fois ses protagonistes au cœur d’une situation qui les dépasse pour beaucoup et qui possède des proportions énormes. Malgré cela, les pertes ne seront pas vraiment énormes, la série ne joue pas trop avec cette idée que l’un des personnages pourrait mourir. Cela arrive quand même dans une scène qui manque quelque peu d’intensité et qui déçoit légèrement (au premier visionnage). La suite et fin de la mini-série se charge finalement de délivrer la dose d’émotions qu’une mort et une conclusion demandent. L’entremêlement des deux au cours de quelques minutes avec le bouquet final se révèle en tout cas être l’un des grands moments de la mini.

Farscape trouve avec The Peacekeeper Wars une conclusion exaltée, de laquelle ressort un enthousiasme particulièrement communicatif. Le temps manque pour tout développer convenablement, des raccourcis sont pris et des explications manquent sur les petits détails. La mini-série tente d’aller à l’essentiel pour terminer l’histoire qui fut commencée quelques années plus tôt et qui parvient ici à une belle fin ….

This is your playground.

… ou presque, car Farscape reviendra à la vie à partir de 2008 sous la forme d’un comic book.

Se procurer Farscape : The peacekeeper wars.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link