Finding Carter : difficiles retrouvailles familiales (1.01 & 02)

Finding Carter saison 1

Carter Stevens est une adolescente épanouie qui possède une relation qui l’est tout autant avec sa mère célibataire Lori. Tout bascule le jour où elle se fait arrêter par la police et découvre qu’elle a été kidnappée lorsqu’elle avait trois ans. Carter doit alors retourner vivre dans sa famille biologique, auprès de ses parents, sa sœur jumelle et son jeune frère.

Avec son point de départ qui propose de nous entrainer dans une dynamique familiale peu ordinaire, Finding Carter pourrait être un show d’ABC Family. Elle a d’ailleurs été proposée à la chaine en question, mais c’est finalement chez MTV qu’elle sera développée et qu’elle obtiendra commande d’une saison qui se compose de 12 épisodes.

Kathryn Prescott – connue pour avoir jouée Emily Fitch dans la série anglaise Skins – incarne donc la fameuse Carter, une adolescente à la vie presque parfaite jusqu’au jour où elle apprend qu’elle a été kidnappée lorsqu’elle avait trois ans. Rapidement, son monde implose, et en même temps qu’elle, nous découvrons sa famille biologique.

Créée par Emily Silver, Finding Carter met un point d’honneur à entrainer dans un univers psychologique complexe, où les rôles de chacun ne sont pas aussi simples que la justice le voudrait. Lori (Milena Govich) est à la fois la kidnappeuse et la mère de Carter, l’un ne détruisant pas l’autre ; pour le moment, les raisons qui l’ont poussé à commettre l’enlèvement ne sont pas soulevées, même s’il est évident que cela devrait devenir dans un futur incertain un élément important.

Pour l’instant, les deux premiers épisodes se concentrent sur l’intégration de Carter au sein de sa famille biologique, qui a entièrement été définie par son kidnapping et qui doit maintenant réapprendre à vivre avec la jeune femme. Carter est aussi chamboulée qu’elle est égocentrique, et il revient donc à son interprète, qui est plus que convaincante, de maintenir le difficile équilibre entre le choc traumatique et le comportement immature de l’adolescente.

Même si Finding Carter est loin d’être exempt de maladresses, les bonnes intentions sont visibles, il y a une volonté de traiter le sujet avec sensibilité. Il est alors étonnant de voir que les nouvelles amitiés de Carter sont dépeintes de manière totalement différente. La majorité des passages impliquant l’adolescente avec Gabe et ses deux autres amis sont écrits de façon peu crédible, pleins de stéréotypes télévisuels et dénués de véritable subtilité. Avec les fêtes auxquels se rend Carter, il y a la volonté de renforcer la partie plus teen du show, néanmoins l’absence de réalisme détonne étrangement au vu de l’approche narrative générale.

Plus présente, la famille nucléaire de Carter occupe une position particulièrement ambigüe. Reflet d’un modèle de société d’un point de vue extérieur, ils sont tout simplement brisés de l’intérieur, le kidnapping de Carter étant l’évènement qui aura déterminé tout le reste de leurs existences. Logiquement émerge une relation conflictuelle entre la jeune femme et sa mère biologique, seul membre de la famille qui a un équivalent dans ce qui peut être qualifié d’ancienne vie. Dans le rôle d’Elizabeth Wilson, Cynthia Watros apporte une intensité dramatique réellement palpable, donnant vie à un personnage en apparence dur, mais dont les peurs se ressentent. À ses côtés, Alexis Denisof joue un père plus détaché. Si les problèmes du couple paraissent plutôt pertinents et devraient aider à explorer la famille, ceux-là sont tout de même intégrés avec un manque de doigté certain ; le couple se retrouve dépeint sous un mauvais jour, ce qui les oppose à Lori d’une façon qui était dispensable au propos. De leurs côtés, Taylor et Grant – la sœur et le frère – se montrent assez attachants et compréhensifs, surtout qu’ils subissent plus qu’ils n’agissent, ayant plus ou moins passé leurs vies dans l’ombre du membre de la famille disparu — ce qui a de quoi susciter de la compassion.

Au final, Finding Carter s’offre des débuts plutôt prometteurs. Si certaines situations sont moins convaincantes que d’autres et que les personnages secondaires sont un peu trop clichés, l’ensemble se montre tout de même convaincant grâce à une approche, bien que malhabile par moment, sensible de son sujet.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link