Firefly, la naissance d’une étoile

La fin d’une saison télévisuelle est toujours accompagnée d’annulations. Et si certaines séries vont au bout de leur histoire, d’autres sont forcées de s’arrêter trop tôt. Chez Critictoo, nous avons alors décidé de revenir pendant quelques semaines sur certaines séries qui ont su laisser leur marque malgré le fait qu’elles n’ont pas eu l’opportunité de poursuivre au-delà de leur première et donc unique saison.

Série de science-fiction de Joss Whedon (créateur de Buffy, scénariste et réalisateur de Avengers), Firefly fut diffusée n’importe comment sur la chaine américaine FOX entre 2002 et 2003. Malgré cette courte vie sur le petit écran, la série ne tarda pas à développer une communauté de fidèles fans qui ne cessera de s’étendre au fil du temps pour en faire une œuvre culte.

Aujourd’hui encore, Firefly est régulièrement découverte par de nouveaux téléspectateurs comme ce fut mon cas lorsque j’ai embarqué l’année dernière sur le Serenity.

Balade dans la galaxie

L’histoire commence dans les années 2500. La Terre n’est plus habitable et ses anciens habitants se sont dispersés dans la Galaxie, gérée d’une main de fer par l’Alliance. Malcom Reynolds, ancien farouche opposant à l’Alliance, s’est reconverti en capitaine du vaisseau (le Serenity) et mène plus ou moins paisiblement son entreprise de contrebande, épaulé par son fidèle équipage. Cela change le jour où ils prennent à leur bord, deux passagers apparemment inoffensifs : un prêtre et un médecin. Ces deux-là vont chambouler leurs vies.

Nathan Fillion est donc le capitaine Reynolds, un macho au grand cœur sur lequel l’acteur a tout à fait réussi à appliquer sa patte toute en charme et en humour. Il est secondé par la fière Zoe (Gina Torres), épouse du pilote du vaisseau, Wash (Alan Tudyk), clown malgré lui qui regrette souvent de ne pouvoir prendre part à l’action. Celle-ci est d’ailleurs plutôt réservée à Cobb (Adam Baldwin), le gros bras de service. On retrouve également la naïve mécanicienne Kaylee (Jewel Staite), la voyageuse régulière et courtisane indépendante Inara (Morena Baccarin), ainsi que les nouveaux venus qui vont venir chambouler une mécanique qui n’était déjà pas si bien huilée.

On constate d’ailleurs que pour beaucoup de ces acteurs, Firefly a été le premier rôle principal et qu’ils ont pu faire du chemin depuis. On y croise aussi dans de tout petits rôles des visages qui aujourd’hui sont bien plus connus, comme Mark Sheppard, Christina Hendricks ou même Zac Efron !

Il était une fois dans l’univers

Avec son double épisode servant de pilote, Joss Whedon plante donc son décor et nous introduit à un contexte et aux rapports entre ses multiples personnages pour mieux par la suite approfondir son propos. Cette balade dans la galaxie n’est pas de tout repos, suivant alors un groupe devant finalement se reconstruire une existence dans un environnement loin d’être stable et dénué de dangers.

L’originalité et la qualité de Firefly résident, entre autres, dans son mélange de genre, un croisement entre le space opera et le western. Cela résulte entre autres dans un nombre plus que limité de batailles dans l’espace.

L’approche multiculturelle futuriste – c’est un mélange entre la culture occidentale et la culture d’Asie orientale – et le traitement visuel dotent la série d’une tonalité et d’une esthétique qui lui ont permis sans aucun doute de bien traverser le temps. Firefly possède ainsi un charme suranné qui va parfaitement avec l’esprit western.

Étoile filante

Avec seulement 14 épisodes à son compteur, Firefly a su s’imposer grâce à un univers original, des personnages à la fois drôles et émouvants et beaucoup d’action. D’une certaine manière, son annulation aura sans aucun doute aidé au développement de la « légende », lui offrant une place particulière dans la culture populaire et les séries de science-fiction.

L’aventure s’est par ailleurs poursuivie sous la forme d’un film, Serenity servant alors de conclusion à la série, ainsi que sous la forme de comic books ou encore d’un jeu de rôles.

Près de 15 ans après son lancement, l’univers de Firefly continue de s’étendre, en faisant alors une aventure spatiale qui a su se démarquer, où une seule et courte saison a su donner le jour à quelque chose de bien plus grand.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link