Flight of the Conchords – The Tough Brets (2.03)

Après avoir interprété une chanson où il s’attaquait à des rappeurs, Bret monte son propre gang. Murray est victime des moqueries des Australiens. Mel a fait une peinture pour Jemaine. Il essaie de s’en débarrasser sans vexer sa fan.

L’épisode commence fort, très fort même, avec d’excellents moments musicaux, à l’exception peut-être du tout premier, avec la chanson anti-rappeur. Bret va donc lancer son gang et il recrute pour l’occasion. En plus de Dave et d’un couple d’Asiatiques, on a Seymour Cassel venu faire la guest dans le rôle du vieux gangster.

L’histoire va bien démarrer, autant du point de vu comédie que musical. Il y a pas mal de bonnes idées, notamment les entretiens pour rentrer dans le gang ou l’attaque de Jemaine. Malheureusement, cela va rapidement s’essouffler une fois la moitié de l’épisode atteint.

Ce ne sera pas la seule storyline à subir le même traitement, car Jemaine – et la peinture de Mel – débutera aussi fort, voir plus grâce à Doug, mais cela deviendra presque aussitôt redondant.

Il reste donc Murray, et là encore, arrivée la moitié de l’histoire, c’est le coup de mou. Et encore, ce n’est pas vraiment les Australiens qui valent le coup d’œil – à l’exception de l’apparition d’Alan Dale -, mais c’est la blague avec Greg et son interphone qui marque le coup.

Bref, l’épisode donne vraiment matière à rire, mais les meilleurs moments sont tous concentrés au début. Le problème vient de la faiblesse des histoires qui ne sont pas développées plus loin que le bout de leur pitch. Musicalement parlant, il n’y a pas trop à redire, on a même l’occasion de voir tout le monde pousser la chansonnette, Mel, Doug et même Greg se prêtent au jeu.