The Librarians : L’héritage de Flynn Carson

12 Sep 2016 à 16:00

The Librarians ou Flynn Carson et les nouveaux aventuriers saison 2

De retour dans les prochains mois pour une saison 3 sur TNT, The Librarians – diffusée en France sous le titre Flynn Carson et les Nouveaux Aventuriers – s’inscrit dans la continuité de la trilogie de téléfilms consacrée à Flynn, un bibliothécaire ordinaire qui vit des mésaventures qui le sont moins. Comme ces derniers, la série mise avant tout sur un bon sens du rythme et de l’aventure pour séduire.

Avant tout, l’histoire de The Librarians commence avec Flynn Carson (Noah Wyle) qui engage quatre nouveaux « librarians »  pour protéger sa bibliothèque magique remplie d’artefacts en tous genres et ainsi assurer l’équilibre du monde. En caricaturant un peu (mais pas tant que ça), on retrouve chaque semaine, l’ex-agent du gouvernement Eve Baird (Rebecca Romijn), le surdoué Jake Stone (Christian Kane), le gentleman cambrioleur Ezekiel Jones (John Kim) et la jeune prodige des sciences Cassandra Cillian (Lindy Booth) pour sauver in extremis l’univers de dangers,disons, improbables.

Une série qui a su évoluer

Lors de sa première saison, The Librarians souffre clairement de la transition d’un format à l’autre (de téléfilms à série). L’équipe scénaristique se débat un long moment avec les différentes intrigues mises en place avant de trouver un bon équilibre entre la trame principale et les épisodes indépendants. Après s’être dispersée avec les légendes arthuriennes, The Librarians gagne en maturité en centrant sa saison 2 autour de la littérature anglaise et en utilisant plus habilement les objets magiques issus de la culture populaire.

La saison 2 fait également la belle part à ses personnages en dévoilant de nouvelles facettes de leur passé respectif, et en améliorant la qualité de leurs interactions. Une réelle volonté de faire plaisir aux spectateurs se dégage aussi de cette salve d’épisodes. Le second degré, jusque-là timide, est maintenant totalement assumé; les dialogues deviennent plus mordants et les thèmes se diversifient, délaissant un peu le fantastique au profit de la science-fiction, mais toujours avec la même énergie (avec par exemple la réalité virtuelle ou les voyages temporels).

Flynn Carson, le bibliothécaire-expert

Reprenant 10 ans après les films, l’introduction de la série par Flynn semblait parfaitement logique. Il est le point d’ancrage dans cet univers et participe à la retranscription de l’ambiance qui a fait le succès des téléfilms.

Néanmoins, si l’objectif était pour les scénaristes de créer un passage de flambeau entre Flynn et la nouvelle équipe pour mieux éloigner le bibliothécaire, le résultat est peu probant. Flynn ne cessera d’aller et venir, à l’aide de prétextes artificiels qui desservent le récit. La série en souffre au départ, peinant à trouver dans de telles conditions sa propre identité.

Très à l’aise dans son rôle, Noah Wyle tend à écraser les autres par sa présence et leur laisse alors peu d’espace pour s’épanouir quand il est là. Sa présence étant préférée dans les épisodes aux enjeux importants, cela a tendance à briser la dynamique et diminuer l’effet de surprise.

Pour légitimer ses interventions, sa relation avec Eve est mise en avant comme un élément central de la série, bien qu’elle suscite relativement peu d’intérêt. On n’y croit pas, apparemment les acteurs non plus. Espérons que les scénaristes changent d’idée ou offrent enfin un arc plus convaincant pour les deux personnages en saison 3.

Quelles perspectives pour la suite ?

Pour avancer efficacement, The Librarians doit prendre une décision: se débarrasser de Flynn ou l’intégrer au casting principal. La série semble doucement se diriger vers la seconde option avec Noah Wyle qui a annoncé être présent dans six des dix épisodes de la future saison. C’est un choix potentiellement risqué, seul le temps nous le dira.

En ce qui concerne le reste des personnages, The Librarians a su effleurer des sujets loin de la magie qu’il serait intéressant de voir développer. Que cela soit la maladie incurable de Cassandra et le rejet par la société des gens hors-normes ressenti par Jake, il serait bienvenu de ralentir le rythme pour s’y pencher un peu.

Au final, The Librarians est avant tout une série fun et sans prétention, avec un gros potentiel d’évolution. Elle peut compter sur des personnages attachants, un humour omniprésent, mais jamais lourd et un sens aigu de l’aventure très années 90. Divertissement plein de bonne volonté, The Librarians ou Flynn Carson et les Nouveaux Aventuriers possède indéniablement un charme atypique.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link