Four Weddings and a Funeral Saison 1 : Quatre nouveaux mariages et un autre enterrement

20 Sep 2019 à 15:00

Pour ses 25 ans, le film culte de Mike Newell et Richard Curtis, Quatre mariages et un enterrement, s’offre un reboot sous la forme d’une série sur Hulu. Sacrilège. Voilà bien le mot qui m’a traversé à l’esprit lors de l’annonce du projet, en véritable amoureux de la RomCom, je ne pouvais qu’imaginer le pire. Comment parvenir à recréer ce ton, cet humour, cette atmosphère qui a fait tout le charme de l’œuvre originale ?

À ces questions Hulu a répondu en confiant Four Weddings and a Funeral à Mindy Kaling et Matt Warburton. Les deux compères de The Mindy Project n’ont eu de cesse d’étaler leur amour pour la comédie romantique durant les 6 saisons de leur précédente collaboration. Alors, sans égaler le duo Newell/Curtis, Kaling et Warburton sont parvenus à s’emparer de l’œuvre, à en extraire son essence pour mieux la diluer dans l’époque actuelle.

Comme pour le long-métrage, la série s’attarde sur quatre amis américains — Maya (Nathalie Emmanuel), Craig (Brandon Mychal Smith), Ainsley (Rebecca Rittenhouse) et Duffy (John Paul Reynolds) — qui se réunissent à Londres à l’occasion d’un mariage. Quand la cérémonie est brusquement interrompue, leurs vies sont bousculées. Commence alors une année de romances et de déceptions.

Le récit s’articule avant tout autour de Maya, plume des politiques, elle vient de rompre avec son petit ami/patron/sénateur marié qu’elle fréquentait, et de Kash, un banquier malheureux qui se rêve acteur. Sans plus en dévoiler, au risque de spoiler méchamment, disons que leur histoire va se heurter à un obstacle.

Profitant du format, les scénaristes ont opté pour un récit bien plus choral que le film original. Au fil des épisodes, ce noyau de quatre amis va s’agrandir comme autant de ramifications sentimentales. On oscille entre les amours éphémères et les ruptures douloureuses, les amours éternels et les ruptures nécessaires. Si quelques intrigues sortent du moule de la romance, notamment vis-à-vis du travail de Maya, de la passion de Kash pour le théâtre ou encore de la volonté de Duffy de publier un livre, l’essence du show reste l’amour dans tous ses états, que cela soit amical ou romantique.

Dans cette mécanique de RomCom parfaitement huilée, Kaling et Warburton injectent une modernité certaine à l’ensemble. Cela passe par exemple par un amour indéniable pour la pop culture qui s’incorpore au sein de dialogues souvent pétillants. Four Weddings and a Funeral s’imprègne ainsi de ses prédécesseurs en la matière avec quelques hommages – notamment à Love Actually. Les deux créateurs ont l’intelligence de jouer avec les codes du genre afin de ménager une certaine frustration chez le connaisseur pensant être devant un moment clé de sa romance préférée. Tout cela donne un certain recul à l’ensemble qui évite l’écueil du pur premier degré.

De par ses racines indiennes, Kaling tient également à bousculer un peu son casting. Exit le blanc immaculé et place à un métissage où Kash et ses origines indiennes côtoie les Afro-Américains Craig et Maya et, où un parlementaire conservateur tombe amoureux d’un immigré. Oui, c’est utopique de voir cette mixité se faire sans que jamais cela ne sonne faux, ou forcé, mais cela fait du bien d’avoir une distribution diversifiée tout autant que des personnages provenant d’horizons différents et pouvant transcender tout cela.

Au bout du compte, si Four Weddings and a Funeral n’égale pas l’œuvre originale, ce reboot n’en est pas moins satisfaisant. Kalling et Warburton y prouvent leur amour du genre en proposant quelque chose de cheesy, romantique et bourré de référence pop. On ressort de tout cela — étonnamment — attaché à cette petite bande.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link