Friday Night Lights - Tomorrow Blues (3.13)

Cinq mois sont passés depuis le dernier match. Matt prend une difficile décision au sujet de son avenir, alors que Tim et Lyla sont à un carrefour dans leur relation. Le jour du mariage de Billy et Mindy arrive, alors que le renouvellement du contrat du coach Taylor doit être discuté.

Tami Taylor : You know what? No matter what happens, no matter where you go, no matter what you do, I’m always going to be behind you. Always and always and always.

Difficile ici de savoir si Friday Night Lights vient de se conclure définitivement. DirecTV achève la diffusion de cette saison 3, qui va alors commencer sur NBC, et aucune décision quant à son avenir n’a bien évidemment été prise. L’épisode se doit alors d’être à la fois une fin de saison, et une potentielle fin de série. Un peu comme la saison 1, finalement, où l’on ne pensait pas qu’il y aurait de suite.

Nous concluons ainsi des chapitres de la vie de beaucoup de personnages, pour qui, il est temps d’avancer dans la vie, loin de Dillon, ou non.

5 mois se sont écoulés, la fin de l’année scolaire est là, le mariage aussi, et Jason Katims doit amener chacun vers son futur.
Tyra est sur liste d’attente ; Matt se prépare  à se séparer de sa grand-mère ; le garage de Billy est bientôt prêt : Buddy veut aider Lyla à aller dans une école plus prestigieuse ; le travail d’Eric est menacé par Joe McCoy, qui veut le remplacer.

Chacun prend une part du gâteau, se dirigeant vers son propre aboutissement, celui logique qui les attendait, celui qui correspond à chacun, à nos désirs, aux leurs, à ceux de l’existence en soit. Ce n’est peut-être pas ici le meilleur de Friday Night Lights, mais c’est comme le dernier chapitre d’un livre, celui qui n’est pas forcément nécessaire, celui qui n’est jamais parfait, mais qui va au-delà de l’intrigue. C’est l’épilogue des 12 épisodes. Unique épisode de la saison sans match.

Chacun choisit donc sa route : Lyla, Tim, Matt, Tyra. Loin de Dillon, ou près de Dillon. Ce n’est pas toujours l’avenir que l’on aurait voulu, mais c’est en accord avec l’individu, celui qui a été forgé tout du long. Ce n’est pas forcément ce dont Tim rêve, ce n’est pas obligatoirement l’avenir que l’on souhaite à Matt, mais c’est le leur. C’est un avenir différent pour Tyra, rempli de nouvelles possibilités. Buddy Garrity répare ses erreurs et les blessures qui sont allé avec ses décisions, offrant alors un futur plus ensoleillé pour sa fille. Il est et restera un père aimant, malgré tous ses défauts. On note à peine l’absence de J.D. McCoy, mais nous sommes avant tout tournés vers les autres personnages, ceux qui nous ont accompagnés pendant 3 ans.

Étrangement, le destin d’Eric est le plus significatif, conclusion à ces trois années écoulées, et possibilité pour un nouveau cycle. Il se retrouve là où on ne le voyait pas, coach pour East Dillon. Nous garderons alors l’image du couple Taylor, sur le terrain de football abandonné, à l’opposé de celui de Dillon High. Retour à une case départ, là où il faut tout forger de ses mains. Clear eyes, full hearts, can’t lose!