Fringe – A New Day in the Old Town (2.01)

Olivia revient dans d’étranges circonstances et se retrouve alors dans un état de santé critique. La division Fringe est sur le point d’être fermée, Broyles tente alors de trouver une solution pour éviter ça, tandis que Peter et Walter se lancent à la recherche d’un tueur qui change d’apparence.

Peter : Hum. Do you think it’s a bad sign that I can say that out loud and either one of us thinks  I’m crazy ?

Pour débuter sa seconde saison, Fringe arrive avec une volonté assez claire d’évolution. Le changement est dans l’air et pour embrasser cela, on nous montre que désormais la série assume à 100% son orientation Sci-Fi et, mieux, ses références (cf. The X-Files à la télévision). Certes, nous n’avons pas à faire ici à des extra-terrestres, mais les super-soldats métamorphes ne sont quand même pas très loin derrière dans le genre.

Bref, tout commence par l’introduction d’une nouvelle agent – Junior FBI Agent Jessup – qui va vite se retrouver impliquée dans la division Fringe. Il faut dire qu’Olivia est à l’hôpital et que Charlie tarde à se montrer. Peter prend alors la tête des opérations et vu le déroulement de l’affaire, il est probable que, désormais, il sera moins en retrait. En attendant d’avoir confirmation de ce nouvel ordre, il va mener l’enquête, appuyée par l’agent Jessup et par les expériences toujours aussi folles de son père.

De là découlera un peu trop facilement une solution à tout le problème. Enfin, pas « tout », car s’il ne faut pas grand-chose pour que Walter, Peter et Astrid comprennent à quoi ils sont confrontés (le fameux super-soldat métamorphe), Olivia, elle, est pleine de mystères. Elle a perdu la mémoire au point de n’avoir plus aucun souvenir de son voyage dans les bureaux de William Bell. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle ignore où est cachée une chose dont la nature lui est également inconnue.

De son côté, Broyles va tenter de sauver la division Fringe. Des politiciens veulent des réponses, des résultats, et ne sont donc pas satisfaits et vont tout couper. Nina Sharp ne peut rien faire, à part peut-être nous expliquer le divorce de Philip.

Quoi qu’il en soit, cette reprise est assez bien rythmée et fortement chargée en pistes diverses et variées pour bâtir les bases d’une nouvelle story-arc conséquente, mais elle se montre parfois un peu pressée, délivrant quand même une histoire enthousiasmante. Fringe semble avoir profité des vacances pour reprendre ses forces et se décomplexer. Espérons que cela ne retombe pas aussi vite que c’est venu.