Fringe - Johari Window (2.12)

L’équipe d’Olivia se rend dans la petite ville d’Edina où des représentants de l’ordre ont été tués après avoir recueilli un enfant défiguré.

Après l’épisode perdu de la saison, on reprend le cours normal de la saison avec un épisode stand-alone qui va chercher du côté d’Elephant Man tout en y intégrant toute une histoire scientifique liée à des expérimentations militaires.

Tout commence donc de manière étrange et cela ne va pas s’arranger vu qu’Olivia, Peter et Walter seront à leur tour des cibles. Il y a un secret tellement gros que même des agents fédéraux ne sont pas en sécurité. Cela offre quelques perspectives et poussera Walter à se replonger une nouvelle fois dans le passé. En fait, il apparait assez rapidement que sa mise en avant est destinée à le faire avancer suite au traumatisme que fut son kidnapping.

Malgré son apparence trop classique, cet épisode possède donc plus d’un intérêt, mais surtout, délivre une histoire très bien rythmée, avec un mystère dont la résolution sera loin de ce que le point de départ laissait présager.

Certes, quelques twists sont prévisibles et plus on avance, plus rapidement on saisit où l’on veut nous emmener. Le coup de la chanson de Walter est d’ailleurs un peu trop appuyé et nous ressortir une fois de plus les vieux dossiers cachés dans un endroit totalement improbable, c’est un peu gros, même si cela reste en accord avec Walter.

Bref, tout est fait pour que le Dr. Bishop se sente concerné, et ce n’est pas une mauvaise chose. Il n’était juste pas nécessaire de ressortir les vieilles routines pour cela.

À côté de ça, Olivia remplit son office, mais comme souvent dans cette saison, elle n’en fera pas vraiment plus. Peter, lui, n’est pas plus mis en avant, se retrouvant à pied d’égalité avec l’agent Dunham, car il faut un peu de place pour Astrid qui s’impose doucement, mais surement dans le paysage.

Au final, bien que parfois trop prévisible, Johari Window se montre relativement efficace, offrant une histoire qui permet à Walter de s’exprimer et qui possède un mélange mystère/action bien équilibré de façon à retenir notre attention d’un bout à l’autre. Le résultat final est donc plus que convenable et dans la moyenne haute de la saison.