Captive de l’autre côté, Olivia subit un traitement destiné à transférer la mémoire son alter ego dans sa tête. Elle s’échappe et va tenter de retourner dans son univers, tandis que la division Fringe se lance à sa poursuite.

Pour la reprise, on va passer un épisode dans l’autre monde avec Olivia que l’on avait laissée prisonnière. Elle est alors au cœur d’une expérience commanditée par Walternate qui veut faire d’elle l’Olivia de son monde, car il pense que cela l’aidera à découvrir ce qu’il y a de différent chez elle qui lui permet de voyager d’un univers à l’autre. Et donc, elle s’enfuit.

Cette reprise prend dès lors la forme d’une course poursuite. Olivia trouve un allié en Henry, un chauffeur de taxi qui va lui venir en aide, après qu’elle lui ait forcé la main. Cette association sera le point fort de l’épisode, car Henry a eu son lot de problèmes et va connecter avec Olivia. Il ne connait pas trop son histoire, mais il semble se retrouver en elle et, comme sa femme l’a aidé, il veut aider cette étrangère armée.

Le twist de l’épisode est que le traitement commence à fonctionner et que l’on voit alors Olivia mélanger les deux identités qu’il y a désormais en elle.

Donc, au lieu de basiquement nous offrir de la poursuite, des fusillades et des explosions, Fringe n’oublie pas ce qui fait sa force, utilisant avec intelligence ce qui définit ses protagonistes. Olivia qui a été quelque peu négligée la saison dernière, poussée dans l’ombre des Bishop, se retrouve ici avec l’opportunité d’explorer des détails de son passé et, plus précisément, qui elle est.

Bien entendu, on ne plonge pas dans l’introspection, la forme de l’épisode ne se prêtant pas à cela, mais Anna Torv peut profiter du matériel qui lui est offert pour naviguer entre la confusion et les doutes qui définissent la transition entre les deux personnes qui se trouvent dans son personnage – l’une s’estompant petit à petit pour devenir l’autre.

La série ne va donc pas se simplifier et ce n’est pas une mauvaise chose, car elle a su se trouver une voie pleine de promesses et cette reprise montre qu’il n’y a pas de remise en cause de cette orientation.

Cela nous donne alors un épisode efficace qui met en place une nouvelle conjoncture tout en délivrant une dose d’action et en restant centré sur son héroïne. De quoi nous aider à nous immerger de nouveau dans l’univers de la série tout en continuant d’avancer.

Fringe fait un retour prometteur qui parvient à entretenir l’enthousiasme qui fut généré par la fin de la saison précédente et qui ne cherche pas à nous surcharger d’informations pour poser les bases de ce qui est au programme pour le début de saison.