Fringe – Saison 1

29 Mai 2009 à 9:47

Fringe – Saison 1

L’agent du FBI Olivia Dunham va devoir faire appel à un scientifique un peu fou, Walter Bishop, et à son fils Peter, pour l’aider à enrayer une vague de crimes qui trouvent leur origine dans des dérives de la science.

Co-création du trio JJ Abrams, Robert Orci et Alex Kurtzman, Fringe a fait sensation à son arrivée avec son Pilote à 10 millions de dollars. Il faut dire que ce dernier a quelque peu déçu, car il n’a pas autant impressionné qu’il aurait surement dû, mais cela ne lui enlève pas le fait qu’il pose directement et correctement les bases de la série.

On découvre donc ce qui pourrait être qualifié de revival de The X-Files. Un comparatif qui va rester longtemps, mais qui finira par se trouver plus difficile à soutenir, étant donné que l’histoire empruntera des voies bien plus tortueuses, et une construction moins sérialisée.

En gros, Olivia Dunham et ses collègues s’intéressent aux dérives d’une science au départ peu orthodoxe. Contrairement à Eleventh Hour, Fringe va directement dépasser les limites du plausible pour adopter une approche fantastique. De cette manière, tout est possible, et l’extraordinaire devient le pain quotidien des enquêteurs.

Si Fringe parait opter, dans un premier abord, pour une construction en stand-alone, les storylines vont progressivement commencer à intégrer des éléments qui donneront naissance à une mythologie avec, en son centre, ZFT, un groupe de bioterroristes, Massive Dynamics, une multinationale spécialisée dans le développement de la science, et, inconsciemment, Walter Bishop.

Ce dernier, en plus de rapidement devenir le principal attrait de la série, apporte les justifications et même les solutions nécessaires à la consolidation des intrigues. Il est l’alibi intellectuel, ainsi que l’atout comique. Autant le dire, il est même le cœur de Fringe.

Si de loin tout ceci peu parfois apparaitre over the top, de près, c’est encore plus déroutant. Les scénaristes vont tenter de nous faire croire qu’ils maitrisent leur histoire générale en s’amusant à lancer – au hasard, apparemment – des insinuations, à faire des allusions et à poser des faits qui, de manière générale, peineront à trouver une suite. Cela est une constatation que l’on peut faire principalement durant la première moitié de la saison, même si la seconde n’est pas totalement épargnée. Voilà un bon moyen de faire fonctionner le cerveau du spectateur qui cherche, dans ces éléments cryptiques, un sens, mais dans celui du scénariste, il semble qu’il s’agissait juste d’ouvrir des portes qu’ils ne seraient pas obligés de fermer. L’exemple le plus flagrant étant le passé de Peter, pas vis-à-vis de son enfance, mais en rapport à ce qu’il faisait avant de rejoindre l’agent Dunham. De même, cette dernière est, dès le départ, présentée comme étant beaucoup de choses, mais certaines informations vont mourir dans nos mémoires, car au bout d’un moment, sa destinée fut tracée, oubliant au passage des idées non-abouties, qui le resteront, donc.

Cette première saison conserve difficilement sa cohésion d’un bout à l’autre, et doit se reposer énormément sur ses personnages. Ceux-ci auront d’ailleurs, par moment, du mal à garder leur logique avec leurs histoires, mais on va finalement nous monter une intrigue qui parait à moitié pensée, mais qui réussit à regrouper beaucoup de mystères dans le même panier.

Au final, ces vingt premiers épisodes se montrent relativement inégaux au niveau de leurs storylines, mais n’en sont pas pour autant désagréables à regarder, car le casting se révèle à la hauteur et que la construction est la plupart du temps dynamique. Une production qui n’est clairement pas aussi hasardeuse que les intrigues, et c’est une qualité certaine. Espérons juste que la seconde saison arrivera à moins jouer sur des mystères à demi réfléchis pour développer des idées consistantes.

La saison 1 de Fringe est disponible à la vente en DVD et en Blu-ray.

Tags : Fringe Eleventh Hour moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link