En 1985, 6 mois après avoir récupéré et soigné Peter, Walter travaille à Jacksonville pour trouver un moyen de le reconduire chez lui. En attendant, Elizabeth s’occupe de Peter qui refuse de l’accepter comme étant sa mère.

Suite de l’épisode Peter (2.16) de la saison précédente, Subject 13 nous ramène en 1985 pour nous montrer ce qui est arrivé à Peter après qu’il ait été remis sur pied. On reprend 6 mois plus tard et Peter a bien conscience qu’il n’est pas chez lui, les différences entre les deux univers dépassant de loin les simples aperçus de dirigeables dans le ciel, même si, une fois de plus, ceux-ci se révèleront être utiles pour identifier les deux mondes qui étaient bien plus semblables à cette époque là qu’ils ne le sont aujourd’hui.

Mais, plus qu’un Peter en pleine confusion qui entraine sa mère vers le désespoir, cet épisode nous emmène à Jacksonville, à l’époque où Walter expérimentait sur les enfants. Nous allons ainsi faire connaissance avec une jeune Olivia. Celle-ci était victime de son beau-père qui la frappait et cela lui permit de voir l’autre monde. Une combinaison difficile à reproduire pour Walter qui va alors est tiraillé entre le désir d’exploiter les capacités d’Olivia et celui de la protéger, même si le salut de Peter en dépend.

Une fois de plus, Walter se retrouve coincé entre dilemmes moraux et besoins scientifiques, ce qui est utilisé pour expliciter jusqu’où il était prêt à aller et la place de sa femme dans les décisions qu’il prenait. Elizabeth, justement, joue un rôle majeur dans l’épisode, servant à catalyser les angoisses générées par le malaise de Peter et à encourager son mari à agir.

Cela dit, tout ceci semble avant tout là pour nous montrer non pas comment Walter n’est pas parvenu à renvoyer Peter, mais plutôt comment la guerre entre les deux mondes a commencé. On verra ainsi que Walternate ignorait tout des univers parallèles et une combinaison d’éléments va créer la situation qui lui apportera la réponse à son désespoir qui n’attendait qu’une direction pour être exploité.

L’épisode utilise alors la misère émotionnelle des personnages et leurs tentatives pour trouver une solution qui mèneront à la crise actuelle.

Ce n’est clairement pas inintéressant, mais il faut reconnaître que l’approche se repose bien trop sur le fait que l’on apprécie les détails afin de compenser le manque de rythme. Ce ne sera pas suffisant, car même si assister à la première véritable rencontre entre Olivia et Peter se révèle sympathique, et voir ce qui se passait à Jacksonville montre Walter sous un jour différent, l’ensemble traîne beaucoup trop pour arriver à son but.

Subject 13 manie à merveille l’histoire de la série, remplissant quelques blancs dans le passé de la famille Bishop et d’Olivia, ainsi que dans celui de Walternate. Cela dit, la forme adoptée s’appuie trop là-dessus et malgré une couche émotionnelle bien maîtrisée, l’intrigue délivre finalement presque trop peu de choses, ce qui donne l’impression que ce retour dans les années 80 n’est pas pleinement exploité.