Alors que Peter est inconscient à l’hôpital, de nouveaux phénomènes se produisent et, pendant que Walter cherche une solution pour les contrer, Olivia part avec Sam Weiss à la recherche de la clé qui pourrait aider Peter à entrer dans la machine.

Nous voilà arrivés au moment tant attendu, Peter doit s’installer dans la machine et un univers est censé disparaitre. Seulement, ce n’est pas comme ça que les choses se sont réalisées puisque Peter n’a pas pu entrer dans la machine, ce qui n’a pas empêché celle-ci de se mettre en route.

Après l’épisode 20 qui a fait monter la pression avant de se conclure de façon désarmante, nous reprenons presque au point de départ, car personne ne sait comment arrêter ce qui se produit, à part peut-être Sam Weiss.

En plus de s’occuper d’un bowling, Sam est le descendant d’une famille qui, de génération en génération, s’est passionnée pour le manuscrit prophétique qui annonçait l’utilisation de la machine. Il en sait long, mais il y a un problème : les choses ne devaient pas se passer comme ça. La machine ne devait pas être mise en route sans Peter.

Donc, Sam et Olivia cherchent une porte de sortie, ou comment remettre Peter à sa place. Cela nous donnera un mélange entre l’exploration de vieux éléments de la série qui trouvent désormais un sens, et l’implémentation de nouvelles idées qui servent à apporter une cohésion nécessaire pour nous préparer à ce qui vient.

Cela dit, on ne pouvait pas être prêt pour cette fin d’épisode, car ce qui se produit ne faisait pas partie des options, d’ailleurs, que s’est-il vraiment passé ? La recherche de cette réponse semble être le cœur du season finale à venir et, peut-être même, de la saison prochaine.

Quoi qu’il en soit, The Last Sam Weiss est parvenu à conjuguer tout ce qu’on était en droit d’attendre de la série avec une telle conjoncture. Certes, Walter et Astrid paraissent brasser de l’air par moment afin de maintenir notre attention éloignée d’éléments plus importants qui se mettaient en place, mais la partie avec Sam et Olivia compense en distillant du mystère, de l’action, des rebondissements, et finalement, de l’émotion, à juste dose. Dans tout ça, Peter devient une variable à la finalité inconnue. Que fait-il ? On ignore s’il est encore lui-même ou s’il est possédé par la machine.

L’ensemble se montre donc prenant, illustrant une maitrise indéniable de l’histoire qui se traduit par un timing impeccable qui délivre autant de suspens que d’émotion – surtout sur la fin. Les scénaristes nous emmènent là où ils veulent et on ne peut qu’espérer que c’est aussi bien pensé que ça doit l’être, car une fois de plus, la série joue avec le feu en introduisant des idées à haut risque. À ce niveau, elle peut certainement se permettre cela, et on espère qu’elle le fasse d’ailleurs.

The Last Sam Weiss aurait été un season finale à la hauteur, mais il ne sert qu’à mettre en place cette fin tant attendue et pleine de promesses. L’épisode utilise en tout cas les thématiques fortes de Fringe et replace une nouvelle fois Olivia au cœur des évènements, elle qui tend à s’éloigner quand Peter ou Walter doivent faire face aux conséquences de leurs choix. La conclusion est donc toute proche et l’attente se fait déjà sentir.