Quand des traces de soldats métamorphes font surface, Olivia et son équipe tentent de les retrouver et d’empêcher Newton d’accomplir son plan. Walter essaie de dire la vérité à Peter sur ses origines, mais il ne trouve pas le bon moment.

Les derniers épisodes de Fringe ont été riches en explications et autres révélations en tout genre. Cela ne s’arrête pas, mais cette fois on passe plus du côté de l’action avec le retour de Thomas Jerome Newton (Sebastian Roché), l’homme qui kidnappa Walter pour obtenir ses secrets sur le voyage interdimentionnel. Enfin, homme est un grand mot, car les shape-shifters sont des machines et ce dernier épisode va nous éclairer un peu plus dessus.

Mais l’aspect mécanico scientifique de cette intrigue ne trouve pas réellement son point culminant avec ces drôles de créations venues de l’autre univers, mais avec ce que planifie Newton, à savoir, que veut-il transporter dans notre univers et comment va-t-il le faire ?

Cette fois encore, la série parvient à mettre en forme une histoire qui délivre sa dose de mystères saupoudrée de plus de mystères. J’adore tout l’aspect technologique et scientifique du show et sa mise en pratique va ici une fois de plus être inventive et captivante. Ainsi, Newton et ses hommes – aussi bien que tous ceux qui les ont précédés – passent leur temps à faire des choses étranges qui ne sont pas toujours explicitées après coup.

Heureusement, dans cet épisode, la majorité bénéficiera des lumières de Walter pour les justifier, même si la fin reste obscure. C’est clairement un signe qui illustre le fait que contrairement à ce que le début de saison laissait pressentir, les scénaristes semblent désormais savoir où ils veulent aller. C’est d’ailleurs assez clair depuis la reprise et cela explique facilement la diminution au niveau des tâtonnements. Les personnages n’ont pas l’air de juste réagir, ils agissent avec convictions.

Enfin, il reste une zone d’hésitation pour Walter. Comment révéler à Peter la vérité ? Le sujet s’épuise et l’on va trouver ici une porte de sortie. Pas la plus subtile et touchante que l’on aurait aimé voir, mais cela est désormais fait.

The Man from the Other Side est un épisode qui s’inscrit dans la mythologie de la série en livrant tout ce que l’on peut attendre de la série, et ce, avec une maitrise des plus satisfaisante. On joue donc avec des enjeux importants, aussi bien pour l’intrigue générale que pour le développement des personnages. Un mix qui devient presque une norme depuis quelques semaines, et c’est une bonne chose, car Fringe renforce ainsi sa personnalité.