Fringe - The Road Not Taken (1.19)

Alors qu’elle enquête sur une enquête de combustion spontanée, Olivia commence à avoir des visions d’une réalité alternative, reliée à l’affaire. Pendant ce temps, le FBI tente de connecter William Bell à ZFT et Nina Sharp rend visite à Broyles.

Fringe nous fait encore le coup de l’affaire aux apparences de stand-alone, mais qui n’en est pas une. C’est logique, c’est l’avant-dernier épisode de la saison.

Notez que notre charmante Olivia Dunham, FBI, n’a pas de bol. Quand il doit arriver quelque chose de louche, c’est sur elle que cela tombe. Ainsi, après avoir fait des rêves qui n’en étaient pas, voici qu’elle a la (mal)chance d’avoir des flashs d’une de ses réalités alternatives personnelles, où les différences les plus flagrantes sont des explosions, un téléphone rouge au lieu d’être noir, et surtout deux corps au lieu d’un. Ce n’est donc pas un plongeon dans une réalité bien différente.

Cela, forcément, va l’aider dans son affaire de femme, victime d’une combustion spontanée. Son enquête va, le temps d’une scène inutile, la conduire auprès d’un homme qui croit que la guerre contre les Romuliens approche. Kudos a Abrams et Kurtzman, je ne cesserais jamais d’être admirative devant le sens marketing de J.J et son équipe, c’est sans conteste ce qu’ils font le mieux. Nous avons donc le droit, le temps d’une scène, à une pseudo-promotion Star Trek, sur nos écrans aujourd’hui, chez les Américains vendredi.

Le déroulement de l’enquête est dans son ensemble assez simpliste. Pas trop d’esbroufe, et l’utilisation d’un appareil qui ne peut exister que dans l’univers de Fringe. Mais, j’aime bien les scènes où ils sont tous ensemble (Astrid, Peter, Olivia et Walter), qui montrent bien l’excellent dynamisme qui existe et à quel point les protagonistes se complètent.

Pas de véritable surprise sur ce qui va occuper une grande partie de l’épisode, cela se laisse suivre sans trop de souci. Puis, arrive la conclusion, le fait que notre victime a aussi été un cobaye des expériences de Bell et Bishop, et un enchainement de 3-4 scènes pas très fluide pour nous mener à la fin de l’épisode, et surtout lancer les évènements qui vont nous occuper durant le season finale. Les dix dernières minutes de l’épisode auraient alors mérité d’être un peu plus travaillées, car elles apparaissent à moitié déconnectées du reste, juste là pour fournir les données nécessaires.

The Road Not Taken est un épisode qui s’inscrit dans la lignée de beaucoup d’autres de la série, rentrant parfaitement dans les standards du show.