Futurama

futurama 611 Futurama   Lrrreconciliable Ndndifferences (6.11)

Vendredi 27 août 2010 à 11:05 | 2 commentaires | | | |

Futurama – Lrrreconciliable Ndndifferences (6.11)

 Futurama   Lrrreconciliable Ndndifferences (6.11) Futurama   Lrrreconciliable Ndndifferences (6.11)par .

Lrrr d’Omicron persei 8 est en pleine crise existentielle, ce qui pousse sa femme à le mettre à la porte. Il se tourne alors vers Leela qui va l’aider, mais cela se retournera contre les humains.

Qui dit Lrrr dit concentration importante de références culturelles liées à la tv. Et c’est normal, car sur Omicron Persei 8, la télévision terrienne est un divertissement apprécié. Mais cela va plus loin, car Lrrr et sa femme forment un couple classique de sitcoms à l’ancienne.

publicite

L’occasion est en tout cas saisie par les scénaristes de jouer avec la culture geek contemporaine. Cela dit, faire des références de manière aussi directe n’est pas vraiment ce qu’on peut attendre d’un épisode de Futurama – qui le fait habituellement avec subtilité – et cela posera d’ailleurs le ton de ce qui va suivre.

L’épisode va avoir un déroulement trop prévisible, abusant de clichés pour en tirer un humour qui ne fonctionne qu’à moitié. Sans oublier les rebondissements téléphonés et les enjeux qui ne prennent pas de réelle dimension.

Bref, tout se base sur la vie sentimentale de Lrrr et ce n’est clairement pas ce qu’il y a de plus intéressant. Le problème est certainement qu’il y a une volonté trop explicite de suivre à la lettre les codes de ce type d’histoires et les employés de Planet Express se voient alors réduits à l’état d’accessoires. Dans cet esprit, la mini storyline de Fry est juste là pour tenter de ramener un peu d’attention vers lui, mais ça ne prendra plus une fois passée la scène d’introduction.

Bref, Lrrreconciliable Ndndifferences se laisse regarder, mais peine à surprendre et même à intéresser. Il est toujours sympathique de voir des personnages de l’univers de la série revenir au premier plan de manière ponctuelle, mais ici, l’idée de base n’exploite pas assez le potentiel de l’environnement dans lequel elle est développée.

Partager cet article

publicite
  • captn

    Quelle horreur cet épisode ! Le pire de la série et de loin.

  • Sylar

    Revu déjà deux ans après, cet épisode semble toujours médiocre, mais il est tout à fait regardable, et, en tout cas, il n’est pas du tout mauvais. C’est un bon moment, mais avec de trop gros défauts.

60 queries. 0,768 seconds.