C’est la période de Noël et l’équipe de Planet Express doit surmonter les obstacles mis sur la route des festivités. Ils n’ont pas de sapin de Noël, il n’y a pas assez de pétrole pour Robanukah, et les bougies de Kwanzaa ne sont pas faites de cire d’abeille. Sponsorisé par Gunderson’s Nuts).

Cette nouvelle saison de Futurama (ressuscitée) ne pouvait visiblement pas passer à côté de l’opportunité de refaire un épisode de Noël. À dire vrai, couvrir Thanksgiving à cette période de l’année aurait été plus d’actualité. Mais peu importe la date de diffusion, fêtons Noël… ou pas.

Pour rappel, c’est X-Mas qui est désormais fêté, ou Robanukah, ou même Kwanzaa. Trois célébrations différentes pour un épisode en trois segments. Il s’agit donc d’une anthologie dans la lignée des précédentes Anthology of Interest (voir plus des « Treehouse of Horror » de The Simpsons).

Chacune des trois histoires raconte en quelque sorte la même chose : il faut que l’équipe se procure un élément disparu, ou en voie de disparition, afin que la célébration soit faite de façon correcte. Et, puisque tout ceci se retrouve avec un gros message écologique, Al Gore fait son retour dans la série pour bien pointer cela du doigt.

Avec ses apparitions, il y a une touche de dérision qui ne sera cependant pas suffisante pour permettre aux messages véhiculés de ne pas être juste trop lourd. Dans ce sens, lancées dans des directions bien trop évidentes, les histoires ne décollent jamais.

Pour tenter de contrebalancer, on peut compter un peu sur Bender, voir Hermes, mais dans certaines limites, et ce ne sont pas les moments musicaux qui compensent pour le reste, idem pour les références culturelles ou faites à d’anciens épisodes de la série.

Concrètement, au lieu de partir dans un délire supplémentaire avec le Robot Père Noel Psychotique (aka Robot Santa), les scénaristes nous ont concocté un épisode qui nous fait la leçon en trois actes et qui n’arrive jamais à délivrer l’humour que l’on était en droit d’attendre d’un tel épisode.

Cela dit, on peut toujours se consoler avec le fait que ce n’est pas une fois de plus la fin de la série, qu’elle reviendra dans quelques mois probablement plus inspirée – espérons-le.

En avance : Joyeux Noël.