Game of Thrones : Le Trône de Fer – War is Coming (saison 2)

10 Sep 2012 à 8:30

Suite au décès du roi, son fils Joffrey monte sur le trône, mais sa légitimité est contestée. Ainsi, Stannis et Renly Baratheon se proclament tous les deux successeur, alors que Robb Stark est en guerre pour venger la mort de son père. Au-delà du Mur, Jon Snow poursuit sa progression dans le Nord en compagnie du Night Watch, tandis qu’à Essos, Daenerys doit assurer la survie de son peuple.

Game of Thrones est de retour pour une seconde saison composée de 10 épisodes. Suite aux évènements de la première, la guerre s’apprête à dévaster Westeros avec ses multiples prétendants au trône. Plus que jamais, il s’agit d’un jeu de pouvoir au sein duquel Tyrion Lannister occupe une place de choix.

King’s Landing est alors un lieu majeur où les Lannister siègent et doivent asseoir leur autorité, faire taire les rumeurs, mais ils se mènent aussi leur propre guerre interne. Entre Cersei et Tyrion, c’est une partie d’échecs où les coups bas sont permis qui se jouent, la première occupant la position de régente et le second endossant la responsabilité de Main du Roi – et il est déterminé à rester en vie. Tyrion doit donc à la fois découvrir les plans de sa sœur et se préparer pour la bataille à venir – car la guerre approche. Ce jeu lui fournit sans conteste la possibilité de briller, de même qu’il offre à Bronn ou Varys de multiples scènes qui exploitent à merveille la relation entretenue avec The Imp. Malgré un temps d’antenne plus limité, Cersei s’affirmera comme une mère prête à tout pour ses enfants et aussi comme une femme qui a bien des choses à apprendre à Sansa ; la jeune Stark fera preuve d’un instinct de survie toute à son honneur et elle suscitera beaucoup de compassion durant toute la saison.

Elle occupe qui plus est une position particulièrement périlleuse, car son frère Robb Stark mène la guerre aux Lannister et il remporte victoire sur victoire. Malheureusement, il faudra se contenter des mots, aucun épisode ne montrera concrètement les loups écraser les lions, ce qui sera plus que frustrant. Tout ce que la série veut bien illustrer, c’est le développement de sa relation avec Talisa, plus que caricatural, sans saveur et très prévisible. Au bout du compte, c’était totalement dispensable.

Son fait le plus notable sera sans doute d’envoyer Theon Greyjoy porter un message à son père, renvoyant ainsi le prisonnier chez lui. Forcément, ce dernier saisit cette occasion pour tenter de l’exploiter à son avantage, mais son égo viendra se heurter violemment aux valeurs familiales et à la perte de respect de son père. Au départ assez agaçant, Theon est poussé par les évènements à faire face à lui-même et cette introspection a du bon, car elle lui fournit de quoi révéler réellement qui il est et d’exposer ses véritables tourments. Il suscite alors de la pitié pour presque devenir une figure tragique, un homme pris entre le passé, le présent et le futur de la pire des manières.

Pour prendre un peu le pouls de la guerre, on peut se tourner vers d’autres points de vue, comme ceux des Baratheon, Stannis et Renly s’opposant pour le trône. Avec eux viennent un nouveau lot de personnages qui se feront une place dans l’univers de la série. Ainsi, Stannis est accompagné de la prêtresse Melisandre et de l’ancien contrebandier Davos ; la première apporte avant tout un angle religieux et mystique assez bien mis en scène, tandis que le second s’impose presque comme un compas moral absent depuis la mort d’Eddard Stark. Du côté de Renly, c’est la guerrière Brienne qui est introduite et qui trouvera aux côtés de Catelyn la possibilité de montrer ce qu’elle vaut, alors que Lady Margaery Tyrell sert à illustrer les ambitions de sa famille, ni plus, ni moins.

Au-delà de la mer, il y a quelqu’un d’autre qui a des vues sur le trône : Daenerys. Seulement, elle est coincée dans le désert et doit réussir à survivre et s’en sortir avant de pouvoir prétendre au titre qu’elle pense qu’il lui revient de droit. Daenerys est l’une de celle, à l’image de Jon, qui souffre particulièrement du montage du show, qui tente comme il peut de faire progresser les multiples intrigues à un rythme similaire alors que les protagonistes sont éparpillés. Conséquence : c’est un début de saison plutôt lent qu’elle nous offre, jusqu’à son arrivée à Qrath où les enjeux évoluent et se révèlent plus prenants. Comme dans la première saison, Daenerys brillera avec ses dragons dans les derniers instants et devient une femme encore plus déterminée.

Comme Daenerys, Jon est isolé, maintenant de l’autre côté du Mur et se déplaçant dans un paysage blanc auprès des hommes du Night Watch. Il s’agit donc d’entrainer le personnage vers les Wildlings, ce qui veut aussi dire l’éloigner de ceux qui portent le noir. L’évolution de son intrigue est alors elle aussi éparpillée dans la saison, elle est tirée en longueur par moment – ce qui n’aide pas – et Jon ne fait pas grand-chose de concret avant la fin de la saison. On notera d’ailleurs au passage l’absence notable de son direwolf, Ghost, qui apparaît dans les premiers épisodes, mais qui disparaît clairement pour des besoins scénaristiques.

Des enfants Stark, c’est sans conteste Arya qui aura le droit aux meilleurs développements. Ce n’est en tout cas certainement pas Bran, à Winterfell avec Rickon, qui se retrouve à l’image de la saison précédente à être régulièrement laissé de côté, et même éclipsé par ceux qui l’entourent. Il faut aussi dire que le peu d’approfondissement de ses rêves n’y est pas pour rien.

Quoi qu’il en soit, Arya est prise en otage et conduite à Harrenhal ; la gamine va faire son trou dans cette forteresse nécessaire pour poursuivre et avoir la possibilité de se venger. Elle développera alors une relation particulière avec le mystérieux Jaqen H’ghar, et elle servira aussi Tywin Lannister et verra passer Littlefinger. Ses scènes avec le second aideront sans conteste à mieux cerner ce qui se déroule à Westeros, de même qu’approfondir qui est réellement Tywin Lannister.

En définitive, cette saison 2 souffre d’une narration éparpillée qui n’est pas maitrisée d’un bout à l’autre. Certaines storylines sont trop étirées, ce qui casse le rythme ou le ralentit, simplement dans le but de garder un personnage à l’écran de façon plus régulière, et le procédé ne se révèle pas des plus probants. S’il y a bien un épisode qui le prouve, c’est Blackwater (2.09) qui se déroule principalement à King’s Landing et qui en ressort – soutenu par la bataille – comme l’un des meilleurs (si ce n’est le meilleur) de la saison. Doucement, l’univers de Game of Thrones s’enrichit, mais l’équipe créative rencontre des difficultés à jongler entre les figures de la série et à faire le tri dans ce qu’elle doit dire ou non ; cela affaiblit une histoire qui est pourtant très riche. L’ensemble reste de qualité, mais le show se montre un peu trop frustrant dans son exécution.

Aller plus loin …

– Lire les critiques de la série, dont le bilan de la saison 1.
– Se procurer les livres qui ont inspiré la série, le coffret DVD/Blu-ray de Game of Thrones ou encore la bande-originale..
– En Images : Game of Thrones (saison 1) et Game of Thrones (saison 2)
– Génériques : Game of Thrones
– La sériethèque idéale : Game of Thrones (saison 1)
– Soundtrack : Game of Thrones
– Portrait : Lena Headey

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link