Game of Thrones : Ce qui est mort ne saurait plus mourir (6.02)

Game of Thrones Saison 6 Episode 2 (Home) - Ramsay Bolton

Le pouvoir change de mains à Winterfell quand Ramsay apprend que Walda a donné naissance à un garçon. Il y a aussi du mouvement dans les Iron Islands, avec le retour d’Euron Greyjoy. Dans une de ses visions, Bran voit son père lorsqu’il était jeune, ainsi qu’Hodor. Davos tient ses positions au Mur.

Attention, cette critique de Game of Thrones contient des spoilers importants.

Game of Thrones est le genre de séries qui est capable de délivrer un épisode qui ne vaut que pour son ultime scène – voire juste un moment marquant. On peut tirer notre chapeau au scénariste Dave Hill pour avoir dû scénariser Home dans lequel de nombreux évènements sont orchestrés et méritent qu’on s’arrête sur eux autant que cette fameuse fin…

Commençons alors par ce qui fera couler le plus d’encre, à savoir l’inévitable résurrection de Jon Snow. Celle-ci était attendue (qu’importe ce qui a été dit au cours des mois qui se sont écoulés), la surprise venant presque du fait qu’elle arrive si tôt dans cette saison 6 de Game of Thrones. Au Mur, Davos mène la résistance avec des alliés qui débarquent au moment opportun pour rétablir l’ordre, puis en poussant Melisandre à sortir de sa torpeur pour agir. Le réalisateur Jeremy Podeswa fait trainer sa caméra sur le corps de Jon pour accrocher l’attention, sachant pertinemment qu’on attend que Jon ouvre les yeux à chaque seconde. Cela se produit donc à la toute fin.

Avec Jon mort, on n’aura jamais autant vu Ghost, en espérant que le direwolf ne se retrouve pas de nouveau enfermé dans une pièce maintenant que son maitre est de retour parmi les vivants. On pourrait presque soupçonner une légère amélioration sur ce plan-là dans le sens où les dragons sont aussi présents à Meeren avec Tyrion. Car si Jon est certainement la cerise sur le gâteau de Home, ce second épisode a le mérite de nous montrer des personnages agir et modifier la conjoncture. Cela passe alors également par les actions de Tyrion qui nous offre une petite leçon d’histoire nous rappelant par la même occasion le pouvoir que l’on détient avec les dragons pour peu que l’on ne les emprisonne pas.

D’une certaine façon, cet épisode de Game of Thrones voit ses protagonistes prendre véritablement le contrôle. En modifiant qui dirige, nous avons de nouveaux conflits qui émergent.

Dans le Nord, Ramsay Bolton illustre de nouveau sa cruauté. Jusqu’où irons-nous avec lui ? L’équipe créative de Game of Thrones s’attèle à faire de lui le nouveau Joffrey Baratheon – voir pire – en terme de haine qu’il peut susciter. Consumé par le pouvoir, son égo et ses ambitions, il décide d’élever sa position en éliminant sa famille. Il est difficile de ne pas voir les avertissements de Roose Bolton comme annonciateur de ce qui attend son fils, avec une volonté de la part des scénaristes de faire monter la sauce autour de sa future chute.

La série possède un certain don pour redonner de l’intérêt à certains de ses enjeux en employant la mort, comme c’est le cas dans les Iron Islands. Home est sans aucun doute parfaitement orchestré sur ce point, amorçant une situation à un endroit qui aura un impact inévitable à un autre. Theon décidant de retourner chez lui coïncide alors au retour d’Euron Greyjoy (Pilou Asbæk) et à la fin du règne de Balon. Forcément.

Tous ces mouvements se développent pour mieux exploiter les notions de successions et le rapport avec la mort et cela pourrait presque faire oublier que l’épisode s’ouvre avec Bran qui était absent de la saison 5. Il se passe tellement de choses que la reconnexion avec le jeune Stark se révèle étrangement superficielle, aussi sympathique soit sa vision. Celle-ci nous signifie explicitement que nous n’avons strictement rien manqué et qu’il est surtout question de se tenir prêt pour la suite maintenant.

Dans une lignée similaire, Arya continue elle aussi son apprentissage. Si elle quitte officiellement sa position de mendiante à la fin, elle est bien trop éloignée des principaux enjeux pour trouver pleinement sa place dans le récit. Cela ne peut pas non plus se faire à coup de deux minutes et il est à espérer que cela va changer pour elle rapidement.

Après un épisode de reprise pour replonger dans l’univers, cette saison 6 de Game of Thrones ne tarde pas à prendre forme avec un second épisode qui offre de véritables changements et lancent certains de ses protagonistes dans une direction précise. Si le montage tend par moment à accentuer le sentiment qu’on assiste à un enchainement de scènes – aussi intéressantes sont certaines –, la fin a le mérite d’atténuer cette impression. Rien plus que la résurrection de Jon Snow ne pouvait explicitement nous signifier que cette saison était bel et bien lancée.

Vous aimez Game of Thrones ? Vous pouvez retrouvez la série en DVD et Blu-ray ainsi que des produits dérivés

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link