Game of Thrones : Personne (6.08)

Game of Thrones saison 6 episode 8

SPOILER ALERT : Il est conseillé d’avoir regardé l’épisode de Game of Thrones avant de lire la critique. C’est à vos risques et périls si vous continuez, la suite contenant des spoilers.

Brienne et Podrick arrivent à Riverrun où ils sont réunis avec Jaime et Bronn. La paix semble s’être installée à Meereen, alors que le conflit entre Cersei et le High Sparrow grossit à King’s Landing. Arya trouve un soutien en la personne de Lady Crane, mais elle ne peut se cacher de ses ennemis.

Le début de saison 6 de Game of Thrones n’était pas avare en évènements, avant que le rythme ne freine à l’épisode 6 pour retomber dans une sorte de mise en place de pions sur un grand échiquier pour la fin de saison. Cela se poursuit dans cet épisode 8 – intitulé No One – pour un résultat qui se montre plus frustrant que satisfaisant dans son ensemble.

Il faut dire que les scénaristes de Game of Thrones possèdent un don certain pour étirer une situation ou la faire imploser et laisser un champ de ruines où l’on peut se demander si tout ce qui a précédé en valait vraiment la peine.

D’une certaine manière, c’est une formule qui s’applique de près ou de loin à tout ce qui touche Daenerys, un personnage qui s’épanouit avant tout dans la destruction. C’est donc alors presque sans surprise que le chaos reprend le dessus à Meereen, même si l’on sait qu’une flotte de bateau devrait bientôt arriver pour modifier le rapport de force marin. Cela, ainsi que le retour de Daenerys à la fin de l’épisode promettent la naissance d’une véritable puissance dans ce coin du Monde – peut-on imaginer.

Reste que l’on ne peut que contempler l’échec de Tyrion avec la même tristesse qu’il y a à le voir être séparé de Varys. Ce n’est pas tant que cela est improbable, mais plus que le personnage a perdu de sa splendeur en se retrouvant à Meereen, laissant derrière lui l’univers complexe de sa famille et de King’s Landing.

L’effondrement de la Maison Lannister n’aura en vérité servi que Cersei. Tous les développements qu’a connu Jaime n’ont aucun impact sur ses décisions à Riverrun. Il retrouve finalement Brienne et une touche de mélancolie s’invite lorsque les deux amis sont face à face. La manière dont le conflit avec Blackfish est résolu nous éloigne de l’approche violente, mais il faut espérer qu’avoir revu Brienne aide Jaime à se libérer de sa sœur pour regagner une véritable place dans l’histoire. Il n’est plus qu’un bras, un outil au service d’autrui.

Cela pourrait être facilité par la potentielle chute de Cersei qui est confrontée au fait que son fils représente maintenant sa plus grande menace. Sous le joug du High Sparrow, Tommen se fait manipuler et nous prive du fameux Trial by Combat que l’on attendait avec une certaine curiosité. Les manipulations politiques à King’s Landing ont le mérite de pousser les personnages à se montrer soit plus agiles, soit plus directs, mais certainement actifs. Il faut aussi reconnaitre que les fanatiques sont ce qu’il y a de plus dangereux dans l’univers de Game of Thrones – après les White Walkers, ce qui n’est tout de même pas rien. Au moins, l’histoire ne va pas forcément dans une direction attendue, et on ne peut donc que se questionner sur jusqu’où l’équipe créative compte aller avec l’ordre.

No One porte au moins bien son titre, dans le sens où c’est sans conteste Arya qui s’affirme dans cet épisode, en arrivant à la fin de son périple à Braavos. Tout avait été installé pour délivrer une confrontation entre la jeune Stark et la Waif qui marquerait inexorablement un tournant. L’orchestration est efficace, avant tout grâce à une mise en place légèrement émotionnelle à l’aide de Lady Crane avant de se transformer en une course poursuite. L’entrainement à la Maison du blanc et du noir aura permis à Arya d’acquérir des talents importants pour sa survie et pour la suite de son aventure.

Au final, il est difficile de ne pas avoir la sensation que les scénaristes de Game of Thrones ont appuyé sur la pédale de frein pour certains personnages avant le bouquet final. C’est quelque peu regrettable, le procédé n’ayant pas nécessité d’être pour mettre en valeur ce qui est à venir. Si les évènements à King’s Landing profitent d’une véritable montée de tension et qu’il est satisfaisant de voir Arya arriver à une forme de conclusion, tous ne profitent pas des détours narratifs qui ont été pris. Le ralentissement de rythme ne sert pas bien certaines intrigues et cela affaiblit de manière visible des pans de l’épisode.

Vous aimez Game of Thrones ? Vous pouvez retrouvez la série en DVD et Blu-ray ainsi que des produits dérivés

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link