Game of Thrones : La Bataille des Bâtards (6.09)

Game of Thrones Saison 6 Episode 9

SPOILER ALERT : Il est conseillé d’avoir regardé l’épisode de Game of Thrones avant de lire la critique. C’est à vos risques et périls si vous continuez, la suite contenant des spoilers.

Les showrunners David Benioff et D. B. Weiss auront passé presque toute cette saison 6 de Game of Thrones à nous préparer pour la bataille des bâtards. Cela ressemble maintenant à une tradition de placer Jon chaque saison au cœur d’une véritable boucherie. Après The Watchers on the Wall en saison 4 et Hardhome en saison 5, le voilà donc à Winterfell pour se battre pour rendre à sa famille ce qui lui appartenait.

Déjà responsable de Hardhome, Miguel Sapochnik s’est vu de nouveau confié la réalisation de Battle of the Bastards, en charge de nous livrer un nouveau morceau de bravoure ou un autre massacre où les corps ne font que s’amonceler.

Auprès de Jon, on plonge dans cette bataille où le sang gicle de tous les côtés, les flèches volent au-dessus des têtes et transpercent les corps, la furie des chevaux et les cris des hommes donnent vie au chaos et à l’horreur. Jon Snow, Wun Wun et Tormund nous entrainent dans un affrontement qui parait sans espoir, se battant, résistant, luttant le plus longtemps possible.

En terme de spectacle – pour autant qu’on puisse attacher ce mot à la guerre –, Game of Thrones tient toutes ses promesses et même plus. Chaque saison qui passe relève le défi, parvenant à délivrer des confrontations impressionnantes, déstabilisantes et épiques.

Là où cette bataille des bâtards faillit quelque peu, est bien dans la véritable place de Jon dans le récit. Malgré son titre, ce n’est pas à proprement parler sa guerre, c’est celle de Sansa qui, pour une raison mystérieuse, a décidé de ne pas lui parler de la possible arrivée des chevaliers du Vale. Plus que d’illustrer encore une fois le sadisme de Ramsay, la mort de Rickon sert avant tout de moteur pour Jon, pour lui donner des motivations personnelles.

Quoi qu’il en soit, la stratégie de Jon et Davos aurait été sans aucun doute bien différente, ce qui rend la conversation entre la sœur et son demi-frère avant le grand jour encore plus douloureuse. Elle ne savait peut-être pas qu’ils allaient arriver, mais elle n’a cependant pas dit un seul mot sur le fait qu’elle avait envoyé un message. Et le timing étant ce qu’il est dans une série, cet évènement hautement prévisible de là où l’on se trouve vient bien entendu modifier le cours de l’action comme cela était attendu.

Sansa obtient donc ce qu’elle veut et même son moment de victoire personnelle à la fin, mais celui-ci ne se révèle pas tant que cela satisfaisant. Peut-être cela vient-il du fait que l’on a vécu l’action aux côtés de Jon et que l’épuisement et l’horreur sont bien présents, avec une certaine lassitude.

Il était temps de mettre un terme à cette storyline et surtout à Ramsay Bolton. La bataille fut à la hauteur, mais Bolton en lui-même était presque déjà une histoire passée. L’expression de Lyanna Mormont lors de l’échange avec l’ennemi est la parfaite illustration de ce que Bolton pouvait susciter à ce niveau – et le fait qu’il n’y avait pu d’envie qu’on lui consacre encore du temps d’antenne.

Ceux qui se battent ont des raisons de le faire, sachant ce qui se trouve de l’autre côté du Mur, mais cela est une arrière-pensée pour Sansa et un point que les scénaristes ont tenté de rappeler sans pour autant l’exploiter.

Dans tout cela, on pourrait presque passer outre le fait que Battle of the Bastards n’est pas entièrement dédié à cette bataille, mais que cet épisode de Game of Thrones délivre également une conclusion à ce qui se déroule à Meereen.

Les deux scénaristes tendant un peu trop à utiliser les mêmes rouages narratifs ; si d’un côté c’est Littlefinger qui est arrivé pour renverser la tendance, Daenerys aura fait de même avec ces dragons. Ces derniers sont là pour offrir aussi du spectacle, même si tout ceci nous prive de l’arrivée de la flotte de Yara et Theon.

S’il faut critiquer Battle of the Bastards, ce serait sans aucun doute dans pour ses facilités scénaristiques et une articulation des évènements trop évidente. Tout avait été préparé et annoncé au point que l’action ne peut pas prendre un tournant inattendu – que l’on se trouve à Meereen ou à Winterfell. Ou du moins, peut-être que cela aurait été faisable, mais l’équipe créative a choisi de ne pas le faire. Cela n’enlève cependant rien à la réussite technique, à la réalisation immersive, à l’action haletante et à la bravoure des hommes se battant auprès de Jon Snow, qui ne cesse de nous montrer qu’il est le véritable héros de cette série.

Vous aimez Game of Thrones ? Vous pouvez retrouvez la série en DVD et Blu-ray ainsi que des produits dérivés sur Amazon.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link