Game of Thrones : Le Chevalier du royaume des Sept Couronnes (8.02)

Après une reprise ayant avant tout pour vocation de nous resituer les personnages, le second épisode de cette saison 8 de Game of Thrones continue dans la mise en place pour un traditionnel tour d’horizon avant la bataille.

L’épisode a donc pour but de poursuivre le bilan, de contempler ce que sont devenus les personnages en 7 saisons avant qu’ils ne se dirigent bravement vers la mort. Les loyautés sont confirmées, les amitiés improbables sont sous-entendues et les vivants profitent de leurs derniers instants avant que l’horreur ne s’abatte sur Winterfell.

Le procédé est courant. Nous savons que la bataille va avoir lieu, et l’équipe créative tire alors sur la corde émotionnelle pour être sûre que les morts inévitables fassent leur effet. Passer du temps avec tous ces personnages aide ainsi à reconnecter avec eux, tout en sachant que certains y laisseront leur vie dans la prochaine heure.

Tout ne fonctionne pas au même niveau. L’arc de rédemption de Jaime Lannister est sans aucun doute la partie du récit la plus satisfaisante. Ce qu’il a traversé l’a transformé et lui a fait gagner plus que de la maturité. Jaime possède également des valeurs qui l’ont éloigné de sa sœur. Cela le ramène de nouveau aux côtés de Tyrion qui, lui aussi, n’est plus le même. Et bien évidemment, Jaime donne une valeur légitime à sa relation avec Brienne et leurs scènes sont teintées d’une charge émotionnelle qui ne se retrouve pas beaucoup ailleurs. Lady Brienne brille, et on ne peut qu’être contenté par le bilan de cet épisode pour ces personnages.

Tout se joue au final dans les petits moments, à l’image d’un Samwell Tarly qui passe son épée à Jorah Mormont ou de Gilly et Sir Davos qui convainquent une jeune fille de ne pas combattre et de rester à l’abri. On peut même être heureux d’apercevoir Ghost. Les retrouvailles entre les hommes de la Night Watch ou de la Brotherhood Without Banners sont simples, mais juste ce qu’il faut.

En vérité, s’il y a un personnage qui peine à pleinement tirer profit de ce que l’on nomme classiquement le calme avant la tempête, c’est Daenerys. Celle-ci tente d’amadouer Sansa, sous les bons conseils de Jorah, qui lui rappelle en même temps la valeur de Tyrion. Mais, Dany, malgré les mots qui sortent de sa bouche, pense à son trône là où tous les autres contemplent leurs derniers instants. Personne n’est étonné que Jon, stupide comme il est, lui révèle la vérité sur ses origines à l’approche de la bataille. L’aspect incestueux de leur relation ne dérange pas Dany qui est trop fixé sur le fait que Jon devient soudainement un prétendant légitime au trône (ce dont, à la base, il ne veut pas).

La romance n’a jamais été le fort de Game of Thrones, pour autant qu’on veuille bien qualifier ainsi les relations entre les personnages. Surtout, c’est la précipitation qui tend à affaiblir ces histoires. Comme avec Gendry et Arya. Ils ont passé beaucoup de temps loin l’un de l’autre et le temps imparti depuis la reprise à ce duo a laissé peu de place à un développement naturel nous menant vers une dynamique sexuelle dans laquelle Gendry parait juste être un accessoire au service d’Arya. Cela est précipité, un choix des scénaristes dans le but d’exposer une autre facette d’Arya qui a dû être dissimulée pour une question de survie.

On peut au moins compter sur Sansa dans cet épisode de Game of Thrones pour sauver le clan Stark, en compagnie d’un Bran qui, plus vocal, mais toujours étrange, gagne en prestance et affirme son rôle primordial dans l’histoire. Sansa, elle, ne se laisse pas berner par Dany et retrouve Theon avec une affection palpable.

Avec cet épisode, Game of Thrones opte pour un classique tour d’horizon avant une bataille sanguinolente. Il en ressort des scènes poignantes et quelques échanges inspirés, mais un certain déséquilibre. Là où on arrive à des moments plus que mérités (Brienne en tête), d’autres sont un peu précipités pour de mauvaises raisons (Jon/Dany, même si c’est en accord avec la stupidité de Jon qui est toujours mieux loti quand il ne sait rien). Peut-être au final encore plus que le bilan avant la confrontation contre l’armée du Night King, c’est aussi la dernière fois que les personnages pourront réellement s’asseoir et boire ensemble. Nous entrons dans les ultimes heures et le sang va couler.

Tags : Game of Thrones moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link