Game Of Thrones : début du procès (The Laws Of Gods And Men – 4.06)

Tyrion dans Game Of Thrones - The Laws Of Gods And Me (saison 4, episode 6)

Stannis et Davos réclament une aide financière auprès de Tycho Nestoris. Daenerys siège à Meeren et reçoit ses habitants. Yara Greyjoy mène une attaque pour libérer son frère. Le procès de Tyrion commence.

The Laws Of Gods And Men possède une construction quelque peu similaire à celle de The Lion and the Rose (4.02). La première partie est un enchainement de scènes nous entrainant aux côtés de divers personnages en multiples lieux, alors que la seconde se révèle plus concentrée sur les évènements à King’s Landing.

Les scénaristes de Game of Trones doivent jongler entre les différentes figures et certaines sont certainement moins présentes que d’autres. C’est sans conteste le cas de Stannis Baratheon, au mieux présent la moitié d’une saison. Au sein de cette quatrième, on ne peut pas dire que ce prétendant au trône eut le droit à quoi que ce soit de suffisamment pertinent pour qu’on puisse avoir envie de s’intéresser à lui. Pour aller quelque part, il a besoin d’argent et c’est donc ce dont il est question ici. C’est avant tout Davos qui occupe les devants, ce qui n’est pas plus mal, ce dernier étant un personnage à mes yeux hautement sympathique (mais sans aucun doute assez sous-exploité). Mieux que personne, Davos est une illustration vivante de la façon dont gouverne Stannis.

La justice occupe une place importante au sein de cette saison 4, et The Laws of Gods And Men nous montre les différents partis tenter de l’appliquer à leur manière. Si Stannis veut donc récupérer son trône qui lui revient (selon lui de droit), la sœur de Theon fait sa première apparition dans cette saison pour libérer son frère. Elle recherche elle aussi à protéger son nom, ou en tout cas à faire payer l’affront qui est fait à sa famille, mais va se retrouver confronté à un frère détruit qui ne peut être sauvé. Du moins, pas pour le moment. Tout lui a été retiré, même son individualité, une situation qui impose progressivement Ramsay comme l’un des adversaires les plus impitoyables de l’univers de Game of Thrones.

Si les personnages de Game of Thrones souhaitent délivrer une justice selon leurs propres idéaux (ou convictions), celle-ci est interconnectée à leur famille qui les définit, les motive, justifie leurs décisions. Pour Stannis, pour Yara, pour Ramsay, et aussi pour Daenerys qui doit maintenant apprendre à gouverner. La route s’avère avant tout particulièrement longue, elle va devoir repenser son système de valeur morale pour devenir la reine qu’elle ambitionne d’être.

Ces personnages se partagent alors la première partie de l’épisode qui bénéficie d’une belle mise en scène par Alik Sakharov. Si la scène d’introduction et l’attaque du dragon sont là pour en mettre plein la vue de façon trop évidente, le réalisateur délivre de gros plans sur ses personnages pour mettre en exergue leurs émotions, le procès de Tyrion étant une vraie parade d’expressions faciales.

Nous y sommes donc, The Laws of Gods And Men est en partie consacré au procès de Tyrion, une mascarade. Varys est tout bonnement excellent à chaque apparition, que ce soit dans son échange avec Tyrion ou celui avec Oberyn. Celui-ci permet d’ailleurs de porter un regard moins oppressant sur le procès où l’issue parait tellement évidente que cela est aussi exaspérant qu’étouffant. L’application d’une forme de justice équitable est impossible, celle-ci étant parfaite dans le cas présent pour incarner toute la complexité des rapports familiaux existants chez les Lannister. D’abord, Jaime, seul membre à vouloir aider son frère, apporte une couche de sensibilité. Le comportement hautement pragmatique de Tywin, qui pense au pouvoir avant tout. Le retour (très prévisible) de Shae qui pousse Tyrion dans ses retranchements et pousse ce dernier à vouloir obtenir justice différemment – comme il l’avait fait dans A Golden Crown (1.06). Tyrion est éternellement jugé pour des crimes qu’il n’a pas commis, mais sa décision ici possède un poids fort différent, car cela se mue en véritable défi ouvert. C’est une façon de retirer à son juge principal le pouvoir qu’il détient sur lui pour reprendre en main son destin ou, tout du moins, le confier à des êtres (suprêmes) plus fiables.

The Laws of Gods And Men est donc un épisode qui trouve son envolée dans sa seconde partie, aux côtés de Tyrion, avec le début d’un procès attendu dont l’orchestration est aussi divertissante que captivante. Sa première partie porte quant à elle son attention sur des personnages auxquels la série consacre trop peu de temps comparé à d’autres – à l’exception de Daenerys qui était qui plus est dispensable dans le cas présent. même si ces deux intrigues évoluent trop lentement pour susciter un vif enthousiasme, Davos et Yara sont deux figures qui en imposent naturellement et aident bien à rester connecté et entrer dans l’action.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link