Game of Thrones : causes et conséquences (The Mountain and the Viper – 4.08)

Game of Thrones : The Mountain and the Viper (4.08)

Petyr Baelish rencontre la noblesse de Vale qui remet en cause la façon dont Lysa est morte. Ramsay Snow utilise Reek pour pénétrer Moat. Le village où vit Gilly est attaqué. Ser Barristan reçoit une lettre avec le seau de la Main du roi. Un épique combat prend place à King’s Landing…

Nous voilà arrivés au combat attendu entre The Mountain et The Viper, entre Gregor Clegane et Oberyn Martell. Celui-ci ne prendra cependant place qu’à la toute fin, histoire de laisser sous le choc de cette confrontation, malheureusement loin d’être aussi épique qu’on aurait pu l’espérer. Avant tout, la scène faiblit sous le coup d’une réalisation qui mêle à l’affrontement l’expression des spectateurs – Tyrion, Cersei, Jamie, Ellaria – pour un résultat plus que mitigé. Cela aurait dû être délaissé pour entièrement se concentrer sur l’action, la rage d’Oberyn, la réponse de Clegane, la violence des coups. La conclusion du combat qui boucle l’épisode possède la force brutale nécessaire pour scotcher, mais il est sincèrement dommage que l’ensemble ne réussisse pas à plonger dans un état de fébrilité.

Cette confrontation est sans aucun doute la plus physique et direct de l’épisode, malgré le fait que The Mountain and the Viper en contient de multiples. Elles sont juste radicalement différentes, à l’exception du début avec l’attaque du village où se trouve Gilly. Dans le cas présent, il s’agit simplement de nous signifier que la bataille au Mur est au tournant – mais à l’évidence pour le prochain épisode. Les scénaristes de Game of Trones s’attèlent à ne pas mettre deux évènements majeurs dans un même épisode et même à se débrouiller pour placer ces derniers dans la dernière partie. Jon et la Night’s Watch devront donc bientôt prendre les armes.

Quoi qu’il en soit, il est avant tout question pour les autres figures du show de manipulation et de confiance, les deux se mêlant étroitement. L’équipe créative décide de passer du temps en compagnie de Missandei et Grey Worm pour exposer l’évolution de leur relation, alors qu’on peut légitimement se demander si cela est nécessaire, tout particulièrement à ce stade de la saison. En parallèle, une relation est détruite, quand Daenerys découvre la vérité sur Jorah Mormont. Chaque décision prise par un personnage est destinée à le rattraper à un moment ou un autre. C’est le cas présentement, même s’il est difficile de vraiment ressentir la force de cette trahison et les sentiments conflictuels de chacun. Si seulement Mormont n’avait pas été réduit à faire si peu, les conséquences de cet acte passé auraient pu entrainer des émotions bien plus fortes.

Pour cela, on peut se tourner vers Sansa Stark qui a définitivement trouvé son salut aux côtés de Petyr Baelish. La jeune femme possède un instinct de survie indéniable qui ressort encore plus maintenant qu’elle est avec Littlefinger. Si elle aurait pu entrainer sa chute, elle prend la décision de complètement s’associer à lui, employant les armes qu’elle possède pour assurer son avenir. Elle en ressort presque transformée, comme si la mort de Lysa l’avait elle aussi libérée. Littlefinger est beaucoup de choses, mais il n’est pas son bourreau et après tout ce qu’elle a traversé, elle se voit offrir l’opportunité d’utiliser à son avantage tout ce qu’elle a pu observer auparavant. Sansa, sans aucun doute, est le fruit de la corruption et de la brutalité de King’s Landing, de la manipulation politique.

Dans un registre différent, on retrouve Ramsay en compagnie de Reek/Theon qui l’emploie pour arriver à ses fins. Au fond, il ne s’agit que d’un fils à la recherche de la reconnaissance de son père, mais presque contre toute attente, Roose Bolton sait récompenser le moment venu, ce qui est stratégiquement intelligent. Après tout, c’est son sang, et comme semble le croire The Hound, cela serait suffisant pour motiver à sauver quelqu’un. Les choses ne sont pas aussi simples que cela, loin de là, car bien des évènements modifient la situation, sans compter la petite touche d’ironie du sort qui ne cesse de surgir. Autant dire que le rire d’Arya était peut-être à la fois la plus étonnante et meilleure des réactions possibles.

Malgré l’approche de la fin de saison, on n’évite pas certains égarements ou du temps passé en compagnie de personnages qui paraissent étrangement dispensables. Néanmoins, The Mountain and the Viper entraine des changements inévitables avec des personnages qui doivent s’adapter. Les situations évoluent en fonction de multiples décisions prises, certaines ayant des retombées sur d’autres qui ne s’y attendaient pas forcément et cela pousse l’histoire dans de nouvelles directions.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link