Game of Thrones

Game of Thrones 2x02 Game of Thrones   The Night lands (2.02)

Lundi 9 avril 2012 à 9:15 | 7 commentaires | | | |

Game of Thrones – The Night lands (2.02)

 Game of Thrones   The Night lands (2.02) Game of Thrones   The Night lands (2.02)par .

Theon Greyjoy revient sur ses terres natales et retrouve son père qui ne l’accueille pas comme il l’espérait. Arya a peur d’être découverte quand des hommes au service du Roi interceptent le convoi du Night Watch. Tyrion commence à bouger ses pions, ce qui dérange Cersei.

Si la première saison n’avait pas déçu avec la variété de ses décors, en deux épisodes, cette seconde saison s’est montrée encore plus ambitieuse à ce niveau. Il faut dire que les protagonistes principaux sont de plus en plus éparpillés et leurs périples nous entrainent dans des contrées nouvelles des plus intéressantes.

publicite

Ainsi, Theon revient chez lui, dans les îles de Pyke où il retrouve un père qui n’est pas spécialement enchanté par sa présence. La mer s’impose réellement comme un élément clé de la guerre, comme le révèlera également l’alliance que négocie Davos avec le pirate Salladhor Saan. Cela dit, il semble que chez les Greyjoy, l’approche est différente et il est surtout question de la place de Theon dans sa famille. Entre son père et sa sœur, l’humiliation est au rendez-vous et il perd son arrogance au point que l’on pourrait presque avoir pitié de lui. Il est donc ici question de faire de l’exposition, de nous présenter des personnages qui pourraient jouer un rôle déterminant dans l’intrigue, mais il est n’est pas évident de voir lequel à ce niveau – surtout que Theon reste tout de même mineur dans toute l’histoire.

Ce second épisode ne poursuit pas totalement l’introduction entamée par le season premiere. Certes, la densité de l’univers du show oblige les scénaristes à étaler cet aspect plus qu’on ne le voudrait, car avec tout ce qui se prépare, il est difficile de ne pas espérer assister immédiatement aux affrontements majeurs, mais il faut reconnaitre que cela n’est pas dominant. En effet, on voit déjà des choses bouger sérieusement. Plus précisément, Tyrion ne perd pas de temps à creuser son trou au royaume et la guerre froide est clairement ouverte avec sa sœur. Malgré ça, il semblerait bien qu’un troisième joueur cause encore et toujours le chaos : Joffrey. Le Roi est hors de contrôle et ça ne parait pas près de changer, laissant présager d’autres surprises à l’avenir. Cette perspective permet en tout cas à ce segment de l’histoire de dépasser le niveau des simples joutes verbales, et c’est assez enthousiasmant.

Ce qui l’est moins, par contre, c’est la partie dédiée à Daenerys. La khaleesi est au point mort et nous n’avons même pas les bébés dragons pour nous le faire oublier. Alors qu’elle concluait la première saison sur une note forte, son retour se montre quelque peu en dessous de ce qui pouvait être espéré. Les rêves de grandeur de cette reine en exil ne deviendront pas rapidement une réalité, mais il serait tout de même bien que l’on ne s’attarde pas trop dans le désert, car ce n’est pas spécialement intéressant.

De son côté, Jon est également séparé du reste du monde, mais il est entouré de ses frères. L’histoire va prendre une direction très prévisible, surtout avec l’intervention de Sam pour bien préparer le terrain, mais il se pourrait que ça ne perdure pas. Le souci de cette partie est le même que pour celle de Daenerys, on sait qu’il y a du lourd en préparation, mais la route s’annonce longue. Celle de Jon ne devrait tout de même pas être interminable, tout particulièrement avec la scène finale de l’épisode. Et puis, on a vu Ghost cette fois-ci, ce qui est une compensation sympathique.

Enfin, pour en terminer avec les Stark. Si Robb, Catelyn et Sansa sont absents, on reconnecte avec Arya. La situation de celle-ci est des plus précaires, mais elle prend forme assez facilement grâce à la relation qu’entretient la jeune fille avec Gendry.

Au final, cette seconde saison semble déjà avoir trouvé ses marques et un rythme de croisière s’installe indéniablement. On peut regretter que certaines parties n’obtiennent pas plus de place, tout particulièrement quand on a le droit à des scènes avec Littlefinger qui paraissent vraiment dispensables. En tout cas, tous les joueurs sont définitivement en position pour poursuivre la quête du Trône de Fer.

Partager cet article

publicite
  • gordien

    Ça respecte pourtant bien le déroulé du livre, parce que l’auteur, il faut le dire, prend bien le temps dans ce tome (et dans les autres aussi d’ailleurs) de faire évoluer ses personnages et leur situation, quitte à ce que l’ensemble paraisse un peu long…

  • Plixel

    J’adore Game of Thrones, la série comme le livre, mais par pité, chers scénaristes, écourtez donc ces scènes avec Littlefinger qui n’apportent absolument rien à l’histoire sinon du bavardage inutile. C’était déjà le cas dans la première saison !

  • Cilou

    On laisse un peu de côté certains personnages que j’avais adoré dans la première saison notamment Jon Snow et Daenerys c’est dommage mais je suppose que c’est dans le but de faire entrer un jeu de nouveaux protagonsites qui vont jouer un rôle clé dans les prochains épisodes. Dans ces nouveaux personnages ce sont les Greyjoy qui me paraissent les plus intéressants.Je n’accroche toujours pas avec Mélissandre. J’adore les faces à face Cersei/ Tyrion.
    Bref, tout se met en place petit à petit , la bataille des prétendants au trône promet d’être épique.

  • willers

    J adore.
    Pour la scene de Little Finger, il en faut pour tout le monde. J’ai trouvé sa utile. Il a peur, il se sent menacé.
    Celui qui a trahi les Stark risque bien de le regretter.

    J’espere que Daenerys croisera le chemin de la femme au cheveux de feu. Un clash serait le bienvenu.

    Je regrette une seul chose : il n’y a pas assez d’episode par saison. 10 c’est trop peu.
    Pour Tudors, il y avait du personnages, mais moins eparpillés que ça. Là il faut du 12 épisodes minimum.
    Je comprend qe sa coute chere, mais c’est tellement bon.

  • Julien

    Quel plaisir de retrouver cette série tellement bien foutue!

    en effet 12 épisodes, c’est trop peu ou alors ils devraient durer 1h30

  • mlk

    il y en a pâs 12 mais 10!!!! C’est pire

  • spawnben

    Le risque c’est de s’éparpiller un peu trop!
    Il y a trop de personnage et trop d’intrigue et je pense qu’on commence à voir les limites des adaptions à la télé ou au cinéma!

58 queries. 0,650 seconds.