Game of Thrones – The North Remembers (2.01)

Pendant que le Roi Joffrey célèbre son anniversaire, Tyrion revient à King’s Landing et apprend à sa sœur qu’il est désormais aux commandes. Une comète apparait dans le ciel et si certains ont peur de ce qu’elle amène, d’autres pensent qu’elle est là pour annoncer leur victoire à venir.

S’il y a bien quelque chose de rébarbatif dans la saga A Song of Ice and Fire, c’est le démarrage de chaque nouveau livre, car il faut plusieurs centaines de pages pour reconnecter avec tout le monde, ce qui fait que les choses sérieuses prennent toujours plus de temps qu’on ne le voudrait pour réellement commencer. Cela ne sera pas vraiment le cas avec l’adaptation en série, comme le démontre The North Remembers.

On va tout de même devoir reprendre contact avec tout les personnages et faire la connaissance de nouvelles figures. Ainsi, maintenant qu’Eddard Stark est mort et que Joffrey a pris le pouvoir, il semble y avoir des rois à tous les coins de rue…

Catelyn : There’s a king in every corner now.

Nous rencontrons donc Stannis Baratheon, frère de Robert et de Renly qui est épaulé par l’ancien contrebandier Davos et par Melisandre, une prêtresse vénérant The Lord of Light. C’est d’ailleurs elle qui mène la scène introductive, brûlant les statues des anciens Dieux et installant ainsi fermement la place importante de ses croyances dans l’intrigue. Melisandre s’impose en tout cas plus que Stannis, étant clairement aidée par l’aura rouge qui l’entoure, mais son roi a le mérite de révéler quel genre d’homme il est lorsqu’il dicte une lettre qu’il corrige en fonction de ses valeurs. C’est indéniablement efficace, la première impression étant ici primordiale.

Les autres rois n’ont pas vraiment besoin de surenchérir, mais Joffrey se montre aussi cruel qu’à son habitude et prend plaisir à le rappeler une fois de plus. Jack Gleeson est encore meilleur que dans la première saison, mais cela vient peut-être du fait qu’on déteste déjà son personnage. Il est d’ailleurs toujours aussi jubilatoire de le voir interagir avec Tyrion dont les jeux de mots ne semblent pas être saisis par son neveu.

Enfin, le dernier roi de l’épisode est celui du Nord. Quasiment absent du livre dont est adaptée cette saison, Robb Stark devrait profiter d’une exposition bien supérieure dans la série pour être plus développé – si ce n’est pas le cas, on ne devrait plus le croiser après cet épisode. En tout cas, Robb maitrise son rôle et canalise l’essence Stark avec toujours autant de finesse. Il distribue ses ordres avec conviction, tout en rappelant sa place. Malgré tout, c’est l’apparition du Direwolf qui marque indéniable plus les esprits. Grey Wind est plus qu’imposant – hâte de voir Ghost d’ailleurs – et est sur un plan purement iconographique plus significatif que tout le reste quand il vient mettre son museau dans la face de Jaime Lannister. Ce passage résume assez bien la situation générale entre Robb et les Lannister à ce stade de la série. Il fallait tout de même un peu plus pour que cela soit explicite, mais dans un sens, la métaphore aide réellement à bien emballer l’ensemble.

Côté explications, il y a quelques scènes qui mériteraient d’être un peu plus fournies. Par là, je parle surtout d’un passage où des soldats se mettent à tuer des bébés et autres enfants sans raison apparente. Certes, quand on a lu le livre, on sait de quoi il s’agit, mais la seule justification qui est donnée préalablement dans l’épisode demande vraiment aux spectateurs de faire de la gymnastique cérébrale pour tout relier. La dernière scène explicite un peu plus la situation, mais elle exige aussi que l’on se souvienne de certains pans mineurs de l’intrigue de la saison 1. Espérons que cela sera corrigé sans tarder dans l’épisode suivant.

Pour finir, nous reconnectons bien entendu avec Daenerys, Bran et Jon pendant quelques courtes minutes afin de les replacer dans l’Histoire – et c’est tout. Arya fera également une brève apparition.

En tout cas, The North Remembers s’impose comme une reprise efficace et enthousiasmante. Plus que des retrouvailles avec les personnages, il y a beaucoup de choses de lancer, de quoi aider la saison à rapidement prendre forme. Pour ceux qui connaissent déjà l’histoire grâce au livre, il est un peu frustrant de noter tout ce qui est laissé de côté, mais on peut accueillir cela comme étant l’opportunité de creuser plus ce qui est à venir. En attendant de voir comment tout prendra véritablement forme, Game of Thrones redémarre sans décevoir.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link