Game of Thrones – The Prince of Winterfell (2.08)

Jon Snow est désormais captif et retrouve alors Qhorin Halfhand. Theon reçoit la visite de sa sœur qui lui demande de retourner vers la mer avec elle. A King’s Landing, Tyrion tente de préparer la ville à l’arrivée de Stannis.

Il a été annoncé assez tôt que l’épisode 9 serait celui de la grande bataille de la saison. Il n’est donc pas étonnant de constater que celui qui le précède se contente de préparer le terrain. Cela ne justifie bien entendu pas l’absence de résolution du cliffhanger concernant Daenerys et ses dragons. La Khaleesi n’aura droit qu’à une seule scène et c’est vraiment regrettable, étant donné que cet épisode avait de quoi lui offrir plus.

Heureusement, ce qu’elle n’a pas eu, Jon l’a récupéré. Perdu dans le nord du Nord, on pourrait presque l’oublier, surtout que les scénaristes semblent aimer le faire tourner en rond. Cela change toutefois ici, puisqu’il retrouve Qhorin Halfhand et il se voit plonger dans une situation extrêmement délicate. On va donc quelque part et, par la même occasion, on commence à voir comment la série va reconnecter avec le livre. Cela ne change pas grand-chose à ce qui se passe, de toute façon, mais il y a certains éléments clés qu’il est nécessaire de ramener tout de même. L’absence de Ghost, par exemple, se fait remarquer, et ce n’est pas la seule. Il est dommage que les responsables du show ait décidé de négliger autant les direwolves, car ils sont importants au niveau des rapports de forces. Cela dit, ce n’est pas Jon le plus lésé ici, mais Bran qui entretient normalement une relation pratiquement symbiotique avec Summer – ce qui est presque totalement ignoré jusqu’à présent.

Du côté de Winterfell, donc, Bran, Rickon, Odor et Osha ne feront qu’une brève apparition, tandis que Theon a l’opportunité de découvrir une facette inédite de la personnalité de sa sœur. Yara est de passage et elle tente de convaincre son frère de quitter ce château pour rejoindre la mer. Il était difficile d’apprécier Yara jusque-là, mais elle va nous montrer ici un côté d’elle-même qui est plus doux et qui reflète bien le fardeau qu’elle doit porter pour être une Greyjoy. En tout cas, elle en ressort plus sympathique et Theon apparait encore plus confus qu’auparavant. Il semble à court d’idées, rongé par sa fierté. Cela dit, sa storyline fait tout de même du surplace.

Il faut dire qu’il est nécessaire de garder des munitions pour la fin de la saison, et pour la suite. Comme dirait Tyrion, jouons à un seul jeu à la fois. Celui qui est le plus pressant concerne bien entendu King’s Landing et Stannis. On nous prépare doucement à cela, et on nous montre comment les Lannister se font des coups bas. Cersei sort ses crocs et ce n’est pas une mauvaise chose, car elle est globalement sous-exploitée cette saison, ce qui est vraiment dommage. On peut tout de même se satisfaire des échanges entre Tyrion et Varys (et accessoirement Bronn) qui sont toujours aussi bien écrits et aident à convenablement annoncer l’arrivée prochaine de Stannis.

La guerre est ainsi sur le point de redevenir concrète. Cette saison a été relativement pauvre de ce côté-là et sans les discussions stratégiques de Tywin, on aurait presque pu oublier son existence. D’ailleurs, Tywin a fini de parler, il repart. C’est donc le moment opportun pour permettre à Arya de changer de décors. Certains personnages paraissent uniquement présents pour nous offrir un point de vue privilégié dans un camp ou un autre. Il est un peu dommage de réduire Arya à cela, mais il est clair qu’elle n’a pas vraiment servi à autre chose qu’à nous fournir des yeux dans le camp Lannister. Il est donc temps qu’elle reparte vivre de véritables aventures bien à elle.

Idem pour son frère. Robb est coincé dans une romance poussive. Il semble que ça ne soit pas le genre de choses que les scénaristes de la série maitrisent pleinement. La relation entre Lady Talisa et Robb sert plus à faire du remplissage qu’autre chose pour le moment. Il faut croire qu’il est préférable de parler de la guerre et de montrer cela à la place. Le budget est probablement à incriminer ici.

Au final, The Prince of Winterfell est un gros épisode de transition qui s’occupe de nous dire que la guerre est sur le point de prendre une nouvelle orientation. C’est le calme avant la bataille, même pour ceux qui ne seront pas présents lors des affrontements. Il faut dire que certaines storylines sont en bout de course et elles se voient légèrement étirer en longueur en attendant que la fin de saison pointe le bout de son nez. C’est un peu frustrant, surtout quand certains personnages pourraient véritablement profiter d’un peu plus de temps d’antenne pour être mieux développés.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link