Game of Thrones – Valar Morghulis (2.10 – Fin de saison)

avatarun article de :
publié le :
4 juin 2012 à 12:28
votre opinion :
6 commentaires

Game of thrones 2x10

Tyrion se réveille et apprend qu’il a perdu son poste et que son père a repris les commandes. Theon est assiégé et décide de ne pas s’enfuir, car il n’a de toute façon nulle part où aller. Daenerys va chercher ses dragons. Jon se rapproche de son ennemi.

Après la bataille de Blackwater, l’heure est venue de conclure cette seconde saison de Game of Thrones. Puisque les affrontements sont maintenant derrière nous, tout ceci se fait sans bousculade. Il est juste nécessaire de ne rien laisser trainer qui pourrait être gênant pour la suite – si je puis dire.

publicite

Valar Morghulis va donc alterner entre les storylines encore en vie pour leur offrir un épilogue ouvert vers la saison 3. Enfin, pas pour toutes, car certaines ont toujours besoin d’arriver à une conclusion. C’est particulièrement le cas des aventures de Daenerys à Qarth et de celles de Jon au-delà du Mur.

Pour Khaleesi, on traine énormément des pieds depuis le kidnapping des dragons et cela devenait ridicule – sans parler du fait que ça a détruit l’impact de très bons cliffhangers. La dernière des Targaryen se décide donc de se rendre à la maison des Undying et cela nous offre un peu de mysticisme et quelques frissons. C’est très théâtral, mais c’est ce qui réussit le mieux à Daenerys, comme l’illustrera d’ailleurs sa dernière scène où elle montre qu’elle a bien retrouvé toute sa grandeur. La saison 3 s’annonce d’ores et déjà plus enthousiasmante pour ce qui la concerne.

On pourrait presque en dire autant pour Jon dont les récentes déambulations n’ont pas été des plus captivantes. Sa partie manque par ailleurs toujours de rythme et elle s’agence maladroitement pour nous conduire à une conclusion qui n’en est pas une. Heureusement, la suite s’annonce à son tour plus prometteuse de son côté. Le traitement qui est accordé à son histoire est vraiment très léger et sa storyline semble uniquement servir de transition entre deux saisons.

La troisième saison n’est donc qu’à une encablure de là, prête à bien démarrer. Il faut dire que l’on nous installe tout ce qui est nécessaire. En plus de Jon, nous avons la partie à King’s Landing qui est déjà passée à la suite. On offre à Tyrion l’opportunité de nous aider à tourner la page, tandis que dans la salle du trône se mettent en place de nouveaux rapports de forces qui ne sont pas dénués d’intérêt, même si tout ceci parait n’être que pour la galerie pour le moment. Une chose est sûre, les Tyrell sont dans la place et les Lannister n’ont jamais été aussi fiers d’eux-mêmes.

À l’opposé, Stannis est au plus bas, mais Melisandre est là pour l’aider à entrevoir un futur pour lui, littéralement. Ce n’est cependant qu’un simple épilogue, tout comme les au revoir d’Arya à Jaquen H’ghar. Dans les deux cas, leur présence est presque plus une question de quota qu’autre chose, car il aurait été possible d’attendre un peu pour le premier et de le faire plus tôt pour la seconde. Ça n’offre dès lors que de brefs interludes sans conséquence.

Robb suit une autre route, étant donné qu’après n’avoir rien fait de probant depuis le début de la saison, le voilà arrivé au point où il se décide à accomplir ce que l’on nous laissait présager depuis bien trop longtemps. Difficile d’être réellement intéressé, cela dit, car ce brave Robb est tristement transparent.

Pour terminer, à Winterfell, Theon se jette la tête la première vers son destin tragique. Pas de surprise non plus de ce côté-là, ce n’est pas comme si on nous avait plus ou moins déjà suggéré que ça allait se conclure comme ça il y a quelques épisodes de cela. On aura tout de même une pointe d’émotion avant de passer à la suite, ce qui est finalement plus que pour une bonne moitié des intrigues s’achevant dans cet épisode.

Globalement, ce Valar Morghulis est un season finale qui fait son travail à la lettre. On nous présente un peu ce qui viendra par la suite, on échange quelques adieux et on nous donne suffisamment de dragons pour faire passer la pilule. Dans un sens, connaissant Game of Thrones, il était presque difficile d’espérer plus que ça, même si une légère dose supplémentaire d’émotions n’aurait vraiment pas été de trop, ça aurait aidé à estomper le côté trop mécanique de ce dernier inventaire avant fermeture.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
91 queries. 0,906 seconds.