Arrivée à Bagdad, First Recon doit s’occuper de la population, prendre en note les doléances et aider les blessés.

Pour sa dernière partie, Generation Kill ne change pas de ton, mais quelque peu de thématique. Mais avant tout, on commence par nous montrer une nouvelle incohérence dans l’administration de l’armée. Kocher est suspendu pour ce qu’a fait Captain America, tandis que ce dernier s’en sort sans problème.

Après cela, on va plus se concentrer sur la vie à Bagdad, les choix militaires une fois de plus assez douteux et l’incompréhension des Marines. Toute cette partie est assez fidèle au livre, avec, comme dans les précédents épisodes, une certaine insistance sur certains points qui n’était pas forcément nécessaire, mais qui permet de mettre en avant la psychologie des Marines. On passe d’ailleurs plus de temps avec eux, enfin, dans leurs moments de détente, là où ils se découvrent et sortent de leur carapace. Il faut dire que c’est terminé pour eux, 21 jours à ne presque pas dormir, à ne pas pouvoir se laver, à devoir rationner sa nourriture et à affronter des situations pour lesquelles ils n’étaient pas entrainés, ni préparés.

Cette ultime partie donnera un peu plus de place à « reporter » joué par Lee Tergesen. Ce dernier n’aura pas vraiment été présent, alors que nous suivons l’histoire qui a été racontée de son point de vue. Les choix artistiques ont donc limité son implication dans l’aventure, transformant certains de ses entretiens avec les soldats en des scènes pas toujours des plus réussies, mais donnant quand même le change. Ici, il a le droit à un entretien avec Ferrando qui lui explique la situation avec Captain America, un éclairage de plus sur les problèmes de First Recon.

Je ne vais pas plus m’étaler sur cette fin. On y retrouve tout ce qui fait les forces et les faiblesses de la mini-série. Son propos pertinent, sa mise en image réaliste, son honnêteté, mais aussi son rythme qui aura surement arrêté plus d’un téléspectateur.

Pour finir, je vais apporter l’épilogue de cette histoire, qui ne sera peut-être pas tout à fait à jour, je n’ai pas plus d’infos de toute façon. Après cette mission, Colbert fut décoré et est entré dans un programme d’échange avec l’armée britannique. Quand son engagement s’est terminé, Person s’est installé à Kansas City pour poursuivre sa carrière de rock star. Il a pris un travail à l’accueil dans un club de fitness. Fick a été promu capitaine et quitta l’armée quelque temps plus tard pour obtenir un diplôme en commerce et relation étrangère à Harvard. Patterson partit lui aussi pour suivre des études. Il est allé à l’université de Washington pour suivre un cursus dans l’ingénierie environnementale. Doc Bryan quitta First Recon et a été recruté dans une unité spéciale pour accomplir des missions secrètes. Trombley a fini son entrainement et est devenu un membre officiel de First Recon. À la fin de son engagement, il comptait s’enrôler dans la police de Los Angeles. Captain America fut promu. Aux dernières nouvelles, Kocher a travaillé sur Generation Kill en tant que conseillé et a fait l’entrainement des acteurs. Rudy Reyes a joué son propre rôle dans la série. (Ses infos viennent du livre qui fut publié il y a 4 ans.)