How to Get Away with Murder : Un meurtre à la fois (Pilote)

How To Get Away With Murder (1x01)

C’est le premier jour pour les élèves d’Annalise Keating qui apprennent sans tarder qu’ils vont devoir se surpasser s’ils veulent survivre à leur cours de droit. Pour leur première leçon, ils doivent aider leur professeure à obtenir un acquittement pour sa dernière cliente.

Troisième production ShondaLand à rejoindre la soirée du jeudi sur ABC, How to Get Away with Murder est une création de Peter Nowalk qui prend la forme d’une série judiciaire teintée de soap.

L’histoire nous entraine auprès d’étudiants en droit qui ont été acceptés dans le cours d’Annalise Keating – incarnée par Viola Davis. Celle-ci ne rigole pas et en demande beaucoup. On pourrait même dire qu’elle est vraiment intense pour une professeure, mais c’est clairement ce qu’il faut pour poser le ton. D’un autre côté, dans ce registre, ce pilote n’est pas en reste, bien au contraire.

En ouvrant sur un groupe d’étudiants venant de commettre un meurtre pour mieux revenir en arrière afin de nous dévoiler comment ils se sont retrouvés ensemble, il y avait déjà de quoi faire. Cela dit, pour son introduction, How to Get Away with Murder introduit une seconde intrigue criminelle avec la disparition d’une étudiante sur le campus, ainsi que l’affaire de la semaine qui est donc là pour nous montrer quel genre d’avocate est Annalise Keating. Ajoutons de l’adultère, des mensonges à tout va, des twists à tous les coins de rue et on ne fera que gratter à la surface. Peter Nowalk n’a clairement pas peur d’en faire des tonnes et il ne se prive pas de le faire.

Dans ce sens, sa série parait parfaitement à sa place à la suite de Scandal et on peut s’attendre à ce que la tendance à la surenchère de cette dernière se retrouve dans ce nouveau drama.

À un certain degré, c’est une bonne chose, car ce pilote se montre sans tarder plus qu’explicite sur ce qu’il va nous délivrer et il aurait été dommage que la moindre hésitation nous trompe sur la marchandise. Par contre, on peut regretter que, pour arriver à ce résultat, on nous serve des personnages aussi mal dégrossis. Il n’y avait pas vraiment besoin de beaucoup de subtilité pour vendre le pitch, mais cela ne devait pas pour autant dire qu’il n’était pas nécessaire d’en injecter légèrement ici ou là de façon à suggérer qu’il y aurait chez les étudiants d’Annalise Keating plus que ce que l’on voit au premier coup d’œil.

On peut donc espérer que les différents protagonistes seront un peu mieux dégrossis dans les épisodes qui viennent histoire de les rendre plus intéressants. En attendant, Viola Davis en impose sérieusement et fait ce qu’il faut afin d’éviter que les platitudes utilisées pour caractériser ceux qui l’entourent ne la contaminent. Bien entendu, puisqu’elle prend les devants sans équivoque, elle se doit de représenter les ambitions du show et cela se retrouve dans son attitude. L’actrice n’a pas peur d’en faire un poil trop pour vendre la personnalité agressive de son personnage et, en faisant ainsi, elle semble régulièrement flirter avec l’auto-parodie.

Une approche nécessaire, car il ne faudrait pas que l’on prenne How to Get Away with Murder trop au sérieux. Au premier degré, cette série s’annoncerait catastrophique. L’aspect judiciaire est globalement absurde et les dialogues oscillent entre le grandiloquent et l’absurde. Cela fonctionne extrêmement bien du point de vue du divertissement, mais si on voulait y trouver autre chose il y aurait de quoi rester dubitatif. Dans ce registre d’ailleurs, terminer l’épisode en suggérant que tout le monde ou presque a commis un meurtre ou se prépare à le faire explicite assez bien ce qui nous attend.

Ce premier épisode de How to Get Away with Murder est donc on ne peut plus clair sur ce que la série s’apprête à nous délivrer chaque semaine. C’est poussif et ridicule, mais cela fonctionne tout de même d’une certaine façon. Le plus difficile sera pour les scénaristes de maintenir le rythme et, surtout, de doser les différents éléments de leur intrigue pour ne pas être trop rapidement à court d’idées.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires