Gilmore Girls - I’d Rather Be In Philadelphia (7.13)
La famille Gilmore finit par se retrouver dans la salle d’attente, attendant inlassablement des nouvelles de Richard. Alors que Logan vient soutenir Rory, Lorelai passe la moitié de son temps à laisser des messages sur la messagerie de Chris, aux abonnés absents.
Emily Gilmore tente de gérer la situation comme elle peut, se qui passe par commander du poisson en veux tu en voilà alors que Luke vient voir Lorelai et proposer son aide après avoir appris la nouvelle. Chris finira par se pointer, à la fin, une fois la crise passée, traitant encore une fois Luke avec irrespect, mais montrant, une fois n’est pas coutume, qu’Emily Gilmore comprend tout ce qui se passe et que sa fille, dans son éternelle habitude, souffre en silence.

Un parallèle générationnel est astucieusement installé dans l’épisode. 3 versions de couples nous sont présentées :
Rory/Logan : les jeunes, heureux, en osmose. Tous les deux ont toujours les bonnes réactions. Alors que Rory avait incendié le père à Logan au téléphone pour n’être pas venu quand son fils se trouvait à l’hôpital, Logan lâche son business pour venir soutenir sa petite amie. Le petit gosse de riche insipide s’est transformé en futur gendre idéal pour l’occasion. Même Lorelai, avec qui ça n’a toujours été le bonheur, reconnaît que Logan n’est pas si mal que ça, loin de là.
Emily/Richard : face à l’adversité, Emily Gilmore se la joue Emily Gilmore c’est-à-dire tout gérer du haut de son podium. Kelly Bishop maitrise à merveille, qu’il s’agisse de la bourgeoise agaçante a la femme mariée depuis des années en train de perdre ses moyens devant sa fille, ne sachant ce qu’il adviendrait d’elle si son mari devait mourir.
Toute la vie d’Emily Gilmore consiste d’une étrange façon à être la femme de Richard, de s’occuper de ses papiers, de passer derrière lui, etc… Chose dont Lorelai n’avait pas vraiment conscience. Pour sa mère, s’est avant tout ça être une femme, et ce n’est pas avec 14 jours de mariage à son active qu’elle peut le savoir.
Lorelai/Chris : Lorelai est quelque peu misérable, comme à sa période où Luke lui avait demandé de repousser le mariage. Elle ne dit pratiquement rien, elle subit le sale caractère de Chris, ses crises de gamineries alors qu’elle devrait lui coller deux baffes et lui remettre les idées en place. Lorelai a clairement un problème à exprimer ses sentiments, mais à l’évidence elle n’est pas faite pour vivre avec Chris, qui lui ne sait pas qu’elle est censée être son rôle.
Lorelai semble clairement réaliser à quel point son couple est fragile et bancal.

Un épisode rempli de beaucoup de blabla, mais qui ne donne pas l’impression de trainer en longueur malgré le peu de temps qui se passe. Bien géré, bien orchestré.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire