Will décide d’organiser un concours de duos pour le Glee Club. Chaque membre devra se trouver un partenaire de chant. Les stratégies se mettent en place pour gagner. A la clé, un repas offert par le professeur. Pour mettre en confiance le nouveau, Rachel et Finn vont tout faire pour perdre.

Voici un épisode qui devrait réconcilier tous ceux qui n’ont pas encore trouvé de branches auxquelles se raccrocher en ce début de saison 2. Un épisode Britney sans queue ni tête pour certains, un épisode sur la spiritualité trop gnan-gnan pour d’autres, « Duets » promet un retour aux fondamentaux : de la chanson, de la chanson, de la chanson. Sans thématique,  sans invité, sans arc narratif extérieur (0% Sue, 0% Emma, un exploit). Et ça fait du bien.

En se concentrant exclusivement sur le Glee Club,  la série propose un épisode rythmé, sobre, mais entrainant, et resserre les storylines uniquement sur les élèves.  L’arrivée officielle de Sam (croisé rapidement au 1er épisode) va également permettre de lancer de nouvelles pistes narratives, et remettre Quinn sur le devant de la scène, quasi absente depuis le début de la saison. Le duo (et love story naissante) entre Sam et cette dernière promet de jolies choses pour la suite. L’épisode marque clairement une évolution pour l’ensemble du cast, puisque chacun (ou presque) se retrouve avec au moins une chanson, et les talents d’acteurs et de chanteurs de tous peuvent être révélés (Mike, grand danseur, se révèle plutôt bon chanteur, dans un morceau particulièrement réussi).

L’épisode se révèle très intéressant dans sa mécanique, dans la mesure où les stratégies de chacun (soit pour trouver son partenaire de chant, soit pour « truquer » la compétition) mettent en valeur les atouts et faiblesses de l’ensemble du Glee Club : Kurt et son combat compréhensible mais vain sur l’homosexualité, Brittany (Heather Morris confirme bien ce qu’on avait entrevu lors de l’épisode 2) et sa solitude dès que Santana met les voiles, Tina et Mike dans leur « Asian Ego Trip », … Et bien sur Finn et Rachel, sur leur petit nuage, qui développent ici une relation sincère, plutôt équilibrée, et leurs numéros (un pour gagner, un pour perdre), sont, quoi qu’on en dise, géniaux. Le couple est dans une très bonne direction.

On en profite également pour rappeler quelques arcs narratifs (le retour de Burt à la maison après son accident vasculaire, la grossesse passée de Quinn, le triangle amoureux Artie/ Tina/Mike,…), ce qui contribue bien à l’élan voulu de cet épisode. Et on se souvient que dans ces meilleures livraisons, « Glee » et ses membres peuvent être drôles, attachants, talentueux, déjantés ou tout ça à la fois. Une bouffée d’air frais. Ce n’était qu’une petite respiration, on reprend dans 15 jours avec l’épisode spécial Halloween, consacré au monument « Rocky Horror Picture Show ». Rock On !

avatarUn article de .
5 commentaires