Glee – Love, Love, Love (5.01)

27 Sep 2013 à 23:40

Glee – Love, Love, Love (5.01)

Will décide de donner aux élèves leurs devoirs de chorale pour deux semaines, en leur assignant le répertoire des Beatles. Sue, par une manœuvre comme elle en a le secret, devient le nouveau principal. Rachel doit convaincre les casteurs de « Funny Girl » qu’elle est la meilleure pour le rôle.

Voici donc un début de saison pour Glee qui n’en est pas un. Ce qui est en soi un problème. Comme le précédent season finale manquait cruellement d’enjeux, il est – malheureusement – logique que ce season premiere en manque aussi. Nous voici donc à reprendre plusieurs mois après la pause une série qui n’en a pas fait dans son déroulement ; difficile dans ce contexte de faire prendre la mayonnaise.

Les scénaristes essayent bien de lancer deux/ trois pistes (Principal Sue, la demande en mariage de Blaine,…), mais rien n’y fait pour susciter notre intérêt en cette reprise. Tout le monde va alors s’échiner à en faire des tonnes pour que cet épisode spécial reste spécial. Avec la « contrainte » Beatles, on voit par plusieurs endroits les coutures de la narration qui amène beaucoup trop grossièrement les chansons. « Yesterday », « Drive my car », ou encore  « Help », si on est très content de les entendre, nous sont pour le moins mis de force dans la bouche.

C’est donc principalement d’une écriture poussive dont souffre Love, Love, Love. Difficile de passer outre, certes, mais au-delà de ça, l’épisode peut se laisser agréablement regarder notamment via ses chansons.

Épisode spécial aidant donc, difficile de trouver quelque chose à redire à la playlist. Les fans des Fab Four comme les  novices y trouveront leur compte dans ces reprises plutôt bien vues. Si la subtilité n’est pas de mise, la reconstitution clippesque de « I saw her standing there » avec podiums séparés et filles en furie fait son petit effet. « Hard day’s Night » est très bien intégré à son environnement (la gestion de l’espace bondé est assez spectaculaire), mais le morceau de choix reste la reprise d’ « All you need is love », simplement superbe, bien aidé par un ballet de qualité et mise en scène discrète qui laisse efficacement admirer les différentes scènes.

On peut toujours également se réjouir du retour de Sue dans les couloirs de McKinley High, car l’absence d’humour et de méchanceté dans les derniers épisodes de la dernière saison précédente s’était fait cruellement sentir.

Sauvé par ces chansons et sa mise en scène, Love, Love, Love n’a pourtant pas de quoi frimer en tant qu’ouverture de saison. Un problème prévisible au vu du découpage de l’année scolaire effectué par la production. Un deuxième épisode spécial Beatles viendra conclure cette entame de saison, en espérant que les enjeux et les histoires prennent un peu d’ampleur dans cette deuxième partie d’hommage.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link