Glee - Mash-up (1.08)

Will donne des cours de danse à Emma pour son mariage, Ken est jaloux et demande à ses footballeurs de choisir entre le sport et le Glee Club, Sue est amoureuse, Finn et Quinn découvrent qu’ils ne sont plus populaires depuis qu’ils ont rejoint le Glee Club et Puck commence une relation avec Rachel.

Il y a de la romance dans l’air et c’est fou ce que ça fait du bien ! Même si ce sont des amours douces-amères, rien de tel qu’un cœur qui bat pour révéler les côtés tendres et sensibles des personnages. Qui aurait cru que Sue était capable de sourire ? Et de danser aussi bien ? La danse est d’ailleurs au rendez-vous cette semaine, avec Sue donc, mais surtout avec Will qui exécute brillamment quatre morceaux totalement différents et prouve, si besoin était, qu’il est un vrai showman. Il signe ainsi son retour sur le devant de la scène et, libéré de Teri complètement absente de l’épisode, peut se débarrasser de son étiquette de loser. Son amour évident pour Emma est habilement exploité et Will n’est jamais aussi bon ni aussi attachant que lorsqu’il est en interaction avec elle.

On assiste donc à un très joli pas de deux entre ces deux âmes fragiles, magnifié par une scène féérique où Emma, en robe de mariée, entonne du My Fair Lady dans les bras de son amour pas si secret. C’est terriblement romantique ou profondément guimauve, tout dépend de l’humeur. Évidemment, Ken n’apprécie pas. Le prof de sports rondouillard pourrait n’être qu’un gros bonhomme stupide, mais ses sentiments sincères pour sa fiancée toquée et sa lucidité sur leur relation en font un personnage émouvant. Pathétique aussi, mais la série a un penchant très net pour les ratés, les outsiders et les abîmés de la vie.

En contrepartie, Finn et Quinn, le couple star du lycée connaît son premier revers de fortune et devient la cible des brimades de leurs camarades, jus de fruits dans la figure à l’appui. La série s’offre ainsi une petite réflexion sur le système des castes et la pression sociale et permet enfin à Finn de s’affirmer davantage. En douceur et avec maladresse, à l’image du chanteur quaterback. Étonnement, c’est Kurt qui en ressort grandi, acceptant de se sacrifier à la fois pour l’équipe et pour Finn et fait de sin unique scène un moment mémorable.

Mais la surprise de l’épisode vient sans conteste de l’amourette inattendue entre Puck le goujat et Rachel la diva. La série table sur leur judaïsme commun de façon assez surréaliste pour les rapprocher et réussit à créer une petite histoire pleine de tendresse et d’humour. Puck se révèle un excellent chanteur et un romantique dans l’âme et même si leur amourette ne va pas plus loin que l’épisode, elle permet d’approfondir un quatuor sentimental plein de promesses : Rachel, Finn, Quinn et Puck.

Mash-up est donc l’épisode qui prouve – enfin ! – que la série peut conjuguer tous ses talents, drame, romance, humour, danse et chanson et réussir à délivrer un message. Pourvu que ça dure !

avatarUn article de .
2 commentaires