Glee

Glee illus 2 Glee   Prom Queen (2.20)

Jeudi 12 mai 2011 à 15:19 | 2 commentaires | | | |

Glee – Prom Queen (2.20)

 Glee   Prom Queen (2.20) Glee   Prom Queen (2.20)par .

C’est l’heure du bal de promo ! Dernières tractations, derniers préparatifs, derniers essayages, mais aussi dernières tentatives pour trouver un(e) cavalier(e). Rachel va recevoir une visite inattendue…

Quinn : You can marry as many times as you want, but you only have one shot at your Junior Prom.

publicite

Passage obligé (voire carrément indispensable) à toute bonne série adolescente, la Prom Night fait son apparition dans Glee. Comme le dit Will, cette soirée est quasiment institutionnelle, et fait partie des rites de passage à l’âge adulte. D’un point de vue fictionnel, chaque film ou épisode traitant ce sujet permet d’aborder les rapports entre les différentes hiérarchies qui constituent la société lycéenne (les chouchous, les laissés pour compte, les indifférents),  et d’ajouter beaucoup de drama, entre frustrations, espoirs déçus, égo mis à mal, ou nouveaux émois sentimentaux.

Prom Queen va donc dérouler la panoplie de l’épisode spécial bal de promo, et se scinder en 2 parties, les préparatifs et la soirée. Tout ce qui précède cet évènement est aussi (peut-être même plus) important que le bal en lui-même : le choix de la robe, du cavalier… tous ces détails font partie intégrante du rite. Glee les évoque avec talent, montrant que chaque élève réagit différemment (Mercedes, et au hasard… Quinn). L’épisode réussit son dosage entre l’extravagance propice à ce genre de sujet (les couleurs, les costumes, les sentiments exacerbés), et la sobriété avec laquelle il traite ses protagonistes ; pas un personnage n’est plus mis en valeur qu’un autre, et il y a une certaine retenue dans la démonstration des émotions. Les pièges étaient nombreux, ils sont pourtant tous évités.

La série va même hausser le niveau en faisant ce qu’elle sait faire de mieux : se moquer d’elle-même. La scène dans le bureau du principal FigginsSue énumère les pires numéros réalisés par le Glee Club depuis sa création est un moment d’autodérision immanquable – et qui plus est, tout à fait réaliste. Ryan Murphy prouve également qu’il passe beaucoup trop de temps sur Youtube, en faisant du ridiculement célèbre Friday de Rebecca Black un des morceaux phares de sa sélection. La chanson d’origine, déjà bien drôle, est ici dépassée par la version Glee, encore moins sérieuse.

Un épisode plutôt fun donc, mais qui va aussi aborder avec sérieux un des thèmes majeurs de la saison, l’homosexualité. Les 2 courtes scènes entre Kurt et Karofsky font plaisir à voir, et délivrent, avec une sincérité touchante, les émotions confuses d’adolescents. Toujours sur ce sujet, Kurt, alors qu’il va être couronné, reçoit avec violence et en pleine figure les espoirs d’un monde lycéen plus ouvert et indifférent à la différence. Si Glee est définitivement une série gay friendly, elle n’oublie pas que la société a encore des progrès à faire sur ce point. Et si l’égalité des sexualités est encore loin, dans Glee, elle a au moins de la répartie (« Take that, Kate Middleton »).

Au final, Prom Queen oscille parfaitement entre l’application des codes du genre (la baston entre les garçons, les pleurs dans les toilettes, les mouchoirs), et cet humour assez acide (la vanne du terrain de golf de Santana) qui fait le charme de la série. En tant que série musicale, quoi de mieux pour finir qu’Abba, qui détient toujours la meilleure chanson de bal de promo du monde…

Partager cet article

publicite
  • Néo

    un bon épisode sur le bal de promo (en épisode sur le bal de promo, pour moi le must c’était l’épisode de « Buffy ») celui la est en bonne ligne pour figurer dans les meilleurs. Les 2 scènes Kurt/Karofsky sont vraiment bien et bien joué. La phrase de Kurt sur le podium m’a tué ^^, et les relations entre les personnages se compliquent pour certains et pour d’autres on voit déjà la fin de leur storyline. A mon avis le décès d’un personnage dans le prochain épisode chamboulera encore tout. En tout cas ce fut un bon épisode.

  • matouti

    bon épisode. par contre pour ce qui est des références(à part pour rebecca black) que font britany et santana.. j’en connais pas une seule :/ du coup dur de comprendre certaines répliques

59 queries. 0,705 seconds.