Il y a 10 ans, vous vous demandiez qui était Gossip Girl et rien ne pouvait vous préparer à la réponse

Il y a des séries qui marquent leur époque plus que d’autres. Il y a des séries qui marquent la télévision plus que d’autres. 2007 est une année qui ne cesse de nous l’illustrer. Car pour chaque Mad Men, il y a des dizaines de séries qui sont plus ou moins oubliées.

Bonne ou mauvaise chose, ce n’est pas le cas de Gossip Girl. On pourrait expliquer ce phénomène en se disant que chaque génération a son teen show. Certaines sont plus chanceuses que d’autres sur le sujet, c’est tout.

Gossip Girl représente une évolution du rapport de la jeunesse avec la richesse. Avant elle, il y a eu 90210 (l’originale) qui avait pour vocation de nous montrer que les riches ont les mêmes problèmes que les pauvres. Nous avons eu The O.C. ou Newport Beach qui peut être décrite, si on aime faire des raccourcis simplistes, comme une sorte de version ironique de 90210 en reprenant les stéréotypes pour les pointer comme tels.

Et cela nous conduit à Gossip Girl — par l’équipe de The O.C., Josh Schwartz et Stephanie Savage. Lancée le 19 septembre 2007, cette série basée sur les romans de Cecily von Ziegesar s’intéresse aux jeunes privilégiés de l’Upper East Side, avec, par-dessus, l’angle voyeuriste de Gossip Girl, une blogueuse qui propage rumeurs et potins sur cette communauté aussi fermée qu’exclusive.

Si Gossip Girl pouvait faire preuve dans ses débuts d’un soupçon de moquerie, elle embrassait pleinement la classe sociale qui était au cœur de son récit pour plonger dans les excès dramatiques et émotionnels. Argent, paillettes, amour, rupture, divorce, tromperie et Cie. Les ingrédients classiques du soap sur la jeunesse dorée américaine.

Rien ou presque ne sera épargné. De Jenny qui abandonne l’école pour poursuivre une carrière dans la fashion aux liens familiaux de Serena (son père a eu un enfant avec la sœur de Lily, son épouse), en passant par la classique storyline du gamin abandonné à la tout aussi classique et déplorable aventure de Dan avec sa prof et autres romances peu inspirées au nom du Drama (avec un D majuscule).

Mais si vous avez tenu durant 6 saisons (félicitations !), la cerise sur le gâteau se trouvait à la fin : la révélation de qui était Gossip Girl ! Ou une démonstration de comment il est encore possible de prendre tout le monde par surprise pour les pires raisons qui soient dans son final — et donner le jour à un des moments les plus iconiques qui soit :

Dan, l’improbable Gossip Girl !!!

La fin de Lost est la chose la plus censée au monde après cela. Tout simplement. XOXO Gossip Girl.

Tags : Gossip Girl moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link