Une rumeur sur Gossip Girl prétend que Serena aurait une MST. Pendant ce temps, Blair convoite le poste d’assistante dans le cours d’une influente femme d’affaires, mais Chuck est prêt à tout pour qu’elle ne l’ait pas.

Un épisode de Gossip Girl centré sur les études soulève toujours des appréhensions. Tout d’abord, parce que la série ne s’y est jamais vraiment intéressée (n’a-t-on jamais vu les personnages en classe ?), et que, lorsqu’elle s’est frottée au sujet, cela n’a jamais été brillant – le point le plus bas ayant été le passage à la fac en début de saison 3.

Goodbye, Columbia confirme que la série peut faire de bons épisodes sur la vie étudiante, lorsqu’elle le fait à sa façon. Bien sûr, on entendra parler d’inscriptions, de retards, de poste d’assistant, d’expulsion, etc… Mais tout cela n’est au fond qu’un décor pour mettre en scène les deux guerres qui se déroulent en ce moment dans la série: Juliet/Serena et Blair/Chuck.

Ce dernier est décidé à ruiner la vie de la brune à Columbia, après qu’elle ait fait fuir sa Eva. L’épisode va suivre une trame classique, avec des coups en douce dans les deux clans, le tout accompagné de chantage et de soudoiements de professeur pour l’une, de sous-fifre pour l’autre. Leur affrontement est plaisant à suivre, il est accompagné de répliques savoureuses comme le «I almost forgot how much I used to enjoy your pie» de Chuck, ou le constat plein de lucidité de Martha: «Oh my god, your students are psychotics . La scène où les deux surenchérissent pour savoir lequel a le meilleur plan montre à quel point la série peut être un bon guilty pleasure.

La fin donne un peu plus de perspective au conflit, avec l’évocation de Jenny Humphrey. Il est assez difficile de choisir un camp, tant les deux sont tombés bien bas. Le retour de la benjamine de la série promet de compliquer un peu plus l’équation, qui manque, pour l’instant, de substance pour tenir la route sur la durée.

À côté de cela, nous avons tous les autres personnages. C’est d’ailleurs agréable de voir une intrigue faisant interagir autant de monde. Gossip Girl est bien utilisée, il est étonnant qu’une rumeur de MST ne soit pas apparue plus tôt, étant donné la promiscuité des protagonistes. Si Nate continue de faire ce que lui dit Juliet sans réfléchir, la situation est plus complexe avec Dan. La question de savoir s’il a couché avec Serena au printemps dernier est remise sur le tapis, et, bien sûr, Juliet se charge d’attiser l’insécurité de Vanessa. Elle parviendra même à corrompre la blanche colombe de la série ! Pas pour longtemps, je vous l’accorde, mais c’est déjà un petit plaisir en soi.

Cette intrigue est bien orchestrée et tient en haleine, atteignant son paroxysme lorsque Juliet fait porter le chapeau à Vanessa, un moment de soap opera totalement jouissif et assumé. Cela nous amène à la rupture, espérons-la définitive, du couple Humphrey/Abrahams. Serena, elle, baisse sa garde, d’autant qu’elle a un nouveau boytoy pour l’occuper, en la personne de Sam Page. Le seul développement qui me laisse perplexe est le fait que Juliet commence à avoir des sentiments pour Nate. En plus d’être cliché, comment peut-elle tomber amoureuse d’un type qu’elle sait aussi stupide ?

En résumé, un bon épisode de Gossip Girl qui joue bien avec tous ces personnages. Il est néanmoins dommage d’isoler autant Blair et Chuck. Goodbye Columbia donne envie de voir la suite.

avatarUn article de .
1 commentaire