Serena organise une surprise pour l’anniversaire de Nate, mais Jenny qui en pince secrètement pour lui sabote tout. Tandis que le couple Dan – Vanessa traverse péniblement l’épreuve de l’honnêteté et Chuck qui se débarrasse de Blair d’une façon bien peu élégante.

Le ton est donné avec le titre. Une guerre sans merci entre les différents personnages de l’Upper east side et des têtes tomberont. La mise en scène de l’épisode est certes plus originale qu’à l’accoutumée, mais le talent de Tarantino est loin d’être égalé.

Pour l’anniversaire de Nate, Serena lui concocte une petite surprise en organisant une fête sur le thème du jeu « assassin ». Et pour ne pas éveiller ses soupçons, elle lui fait croire qu’ils célébreront l’évènement le week-end et que le soir même ils assisteront à un énième gala de bienfaisance…. Nate tombe dans le panneau alors que la demoiselle cache à peine les menottes qui lui seront indispensables pour la fête. Dorota, réquisitionnée pour l’occasion – et oui, messieurs et mesdames, il semble n’y avoir qu’une seule personne qualifiée pour s’occuper des petites affaires de la haute société –, s’en donne à cœur joie lorsqu’elle tombe sur un revolver/briquet. Dont on n’y verra pas d’autre plus grande utilité que de servir entre les mains d’une James bond girl en ventre rond.

Ainsi éloignée de la zone « rouge », Jenny en profite pour accaparer Nate dans un tête à tête fumeux où parler de la soirée dans le bar ne semble qu’une excuse.  Et l’heure tourne.

Jenny pas totalement bitch finit par se résoudre à le ramener au bercail, mais Serena digère à peine ce manque de courtoisie. Petite crise d’hystérie, révélation du secret et Nate sauve sa face. La partie peut commencer.

La course-poursuite du jeu « assassin » ravive les instincts prédateurs de miss Humphrey qui use du stratagème « de la bonne copine » et de son charme faussement innocent pour tenter de séduire Nate, mais sans grand succès. De cette histoire, le jeune Archiblald sort certes peu glorieux de s’être montré si naïf quant aux intentions de Jenny, mais il n’est pas pour autant notre bâtard !

Eh oui, ce prix revient toujours à Chuck Bass. En effet la proposition indécente que Jack a faite à Blair pour que son neveu récupère l’empire n’était pas ignorée de notre grand manitou. Blair, déçue que Chuck se comporte tel un « mac », ne peut que mettre un terme à cette relation malsaine. Pour autant Chuck ne semble pas vraiment conscient des conséquences de ses actes. Il pense qu’il a encore une chance de reconquérir ultérieurement le cœur de miss Waldorf.

La maturité de Jack, qui fait visiblement défaut à Chuck, fait qu’il passe même aux yeux des téléspectateurs pour un gentleman. L’affreux cousin à la classe de ne pas profiter d’une jeune fille capable de se donner à cœur perdu par amour. Ben oui… après un baiser à demi volé, il lui avoue qu’il préfère avoir des relations sexuelles réellement consenties !

Les fans de Blair seront rassurés de savoir que la jeune femme n’est pas totalement humiliée par le machisme des hommes de la famille Bass et comme d’habitude la CW  conserve son statut de gardien d’une certaine moralité…

Comme dans toute guerre, il est de bon ton d’instaurer des moments de trêves. Des personnages secondaires vont se charger de cette mission « secrète ». Vanya nous offre le moment le plus émouvant de l’épisode en demandant sa main à Dorota au moment où on s’y attendait le moins, et Eric fait la  rencontre d’un mec épatant qui nous fait le remix version 2010 du prince charmant de Cendrillon. Et oui de nos jours les photos font office de chaussures en vair.

Bref, un épisode qui plaira aux aficionados de la série. Les autres… en revanche se seront fait, tout comme Blair, rouler dans la farine en espérant un changement qui ne se produira, on en est plus que sûr, jamais, jamais. La série étant, à la date d’aujourd’hui, à l’image de notre cher Chuck immuable dans sa médiocrité.

avatarUn article de .
0 commentaire