Damien ne veut à présent plus qu’une chose, passer à l’étape supérieure avec Jenny. Dan et Vanessa explorent une nouvelle face de leur amitié. Et Chuck se retrouve au pied du mur au sujet de son hôtel.

Comme le printemps s’annonce fort chaud et que les spectateurs bourgeonnent, un épisode est là pour les rappeler à l’ordre, le sexe ce n’est pas bien à 16 ans, mais tu as le droit à 17 ans. Age auquel prétendait Blair, miss prude par excellence lorsqu’elle s’est lancée, si je me souviens bien, dans les bras de son chevalier noir. Mais très vite, tout jure grossièrement. Parce que Jenny, trois fois faussement hésitante lorsqu’elle se retrouve au sur le lit de Damien alors que quand il lui avait proposé d’être sa mule, elle avait à peine cligné des sourcils avant d’accepter. À peine croyable ! Mais le comble de la situation, c’est de voir Mère Thérésa Serena qui parle de l’émotion et de la sincérité de la première fois. Tellement à contresens de son parcours biblique que la belle blonde précipite sa petite « sœur » dans le chemin opposé de la virginale attente. Totalement désespérée, Serena se sent alors obligée de monter un stratagème de bien bas de gamme pour empêcher le pire. On y reste un quart d’heure de trop, mais au moins, on est réjoui par le flop est assuré.

La suite est assez rocambolesque et il ne faut pas à aucun moment être déconcentré pour tout comprendre. Dan et Vanessa s’efforcent de garder secrète une relation qui saute aux yeux de tous. Rufus et Lily font la paix, mais l’épée Damoclès de papa Van der Woodsen est toujours présente sous la forme de résultats de tests médicaux. Quant à Chuck, il nage complètement entre allégations d’harcèlement sexuel et test d’ADN qu’il impose à Elizabeth. Le tout le force à prendre un choix décisif pour l’avenir de son hôtel et permet le retour du crapuleux, mais qu’on aime tant, Jack Bass. Mais malheureusement pour nous, cette deuxième vie du personnage est plutôt décevante, ses dents ne sont plus aussi longues et son teint aussi rosé aurait fait plus de ravage sur les plages de Malibu.

Avec cet épisode teinté d’un très fort puritanisme et sans intérêt, on se demande si on suit la toujours la même série depuis presque trois ans.

avatarUn article de .
1 commentaire